Deux ex ministres sous les verrous

AlgérieEn 2019 le peuple algérien s’est levé comme un seul homme pour dire non à la volonté d’Abdelaziz Bouteflika de briguer un 5e mandat. Les algériens se sont alors organisés au sein du Hirak pour contraindre l’ancien chef de l’État à renoncer à son projet et à quitter son pouvoir vieux de plusieurs décennies.

Le mouvement du Hirak a perduré par la suite. Les algériens souhaitaient en finir avec le système politique en place. Le peuple voulait une autre offre politique afin de construire une société beaucoup plus épanouie débarrassée de diverses tares.

L’élection d’Abdelmadjid Tebboune n’a pas du tout convaincu les algériens et les récentes élections législatives sont venues montrer qu’il y a une véritable crise de confiance entre le peuple et ses dirigeants. Conscient de cela, les autorités en place essayent d’actionner de nouveaux mécanismes pour en finir avec les anciennes pratiques afin de retrouver la confiance du peuple.

Deux ministres même reproches

Le secteur judiciaire notamment est en plein renouveau et malgré quelques insuffisances semble s’affranchir pleinement. Deux faits judiciaires retiennent actuellement l’attention de l’opinion publique. Il s’agit du placement sous mandat de dépôt deux anciens puissants ministres de l’eau j’ai nommé Hocine Necib et Arezki Barraki.

Le premier a effectué deux mandats au sein du département (2012-2015 et 2017-2019). Quant à Arezki Barraki, il fut directeur général de l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT) avant de succéder à monsieur Necib en 2015 à la tête du ministère des Ressources en eaux. Ces deux personnalités ont eu à gérer des projets dotés de projets colossaux.

La justice leur reproche la mise en place et l’entretien d’un système de corruption bien huilé. Selon une étude récente menée par les autorités, la crise de l’eau que vit le pays est en grande partie due à la mauvaise exécution des projets d’infrastructures hydrauliques. Necib et Barraki sont actuellement à la disposition de la justice pour faire la lumière sur leur passage au sein du stratégique ministère de l’eau.

 

Lire cet article  Des formations politiques ne participeront pas aux élections locales

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS