DISCOURS À LA NATION: PRÉSIDENTIELLE, LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET DIALOGUEBensalah persiste et signe

0
Comment sera perçu ce discours par la rue

«L’Etat est déterminé à donner la parole au peuple pour qu’il choisisse en toute souveraineté, liberté et transparence, celui à qui il souhaite confier le mandat de mettre en place un nouveau système de gouvernance.»

Le président de l’Etat maintien, la date de l’élection présidentielle au 4 juillet prochain, loue la lutte contre la corruption et insiste sur le dialogue. Dans un discours adressé à la nation, à la veille du mois de Ramadhan, Abdelkader Bensalah a ainsi, abordé les questions qui font l’actualité de l’heure. «Un dialogue intelligent, constructif, de bonne foi, reste en effet, l’unique moyen pour construire un consensus fécond, le plus large possible, de nature à permettre la réunion des conditions appropriées pour l’organisation, dans les délais convenus, de l’élection présidentielle, seule à même de permettre au pays de sortir définitivement et durablement de l’instabilité politique et institutionnelle», a t-il souligné dans cette lettre lue au JT de 20h de la télévision publique. «Un président de la République issu d’une élection incontestable, aura, en effet, toute la légitimité nécessaire et toutes les prérogatives requises pour concrétiser l’aspiration profonde au changement et satisfaire l’ensemble des revendications populaires légitimes», a-t-il insisté. Pour le président de l’Etat, «faire prévaloir cette démarche rationnelle et de bon sens, c’est faire prévaloir l’intérêt supérieur de la nation, qui est le dénominateur commun entre toutes les parties, sur les intérêts personnels et partisans étroits».
Ainsi, il met en avant le fait que les «modalités d’organisation, de contrôle et de supervision de cette élection dans toutes les phases de préparation, déroulement et de dénouement, doivent être au coeur de ce dialogue et faire l’objet d’un large consensus».
Pour Bensalah, «l’Etat est déterminé à donner la parole au peuple pour qu’il choisisse en toute souveraineté, liberté et transparence, celui à qui il souhaite confier le mandat de mettre en place un nouveau système de gouvernance, de même qu’il est déterminé à réaliser la rupture, à procéder au changement graduel voulu par notre peuple, jusqu’à la concrétisation de ses revendications légitimes, assurant ainsi une transmission souple des rênes du pouvoir et de la gestion des affaires publiques».
Dans cette optique, il lance un appel à tous «les acteurs nationaux, à l’ensemble des composantes de la classe politique, aux mouvances qui structurent la société civile et à tous ceux qui sont considérés comme exprimant les sentiments d’une frange de la société, ou de ses élites, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays de se mobiliser pour la réalisation de cet objectif stratégique national» l. «Seul à même de mener notre pays vers des lendemains sûrs et prospères pour notre peuple et seul à même de lui permettre de déjouer les dangers et les desseins hostiles visant à le conduire vers le vide constitutionnel et l’absence d’Etat», a-t-il soutenu. Il argumente ses dires par la prise en charge de la justice des dossiers de corruption.
«Au coeur des revendications populaires, la lutte contre la corruption et la dilapidation des deniers publics, a ainsi connu une accélération qui laisse entrevoir une prise en main déterminée par la justice des dossiers qui ont défrayé la chronique, mais aussi et surtout une action méthodique, inscrite dans la durée et induisant un impact salutaire sur l’économie nationale, débarrassée de l’impact néfaste des pratiques qui ont profondément gangréné son fonctionnement», assure-t-il. Pour Bensalah, «la voix du peuple a été entendue. Elle a trouvé en l’Etat réactivité positive, promptitude et compréhension à l’égard des revendications». Le président de l’Etat salue, dans ce sens, «les efforts consentis par notre Armée nationale populaire vaillante, digne héritière de la glorieuse Armée de Libération nationale, pour préserver la conception constitutionnelle de l’Etat, assurer sa continuité et garantir la sécurité et la stabilité du pays». Il rend à cette occasion, «un vibrant hommage à son Commandement pour la lucidité de son engagement aux côtés de notre peuple, dans cette phase cruciale de son histoire».

Source : lexpressiondz.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here