DISPOSITIF MIS À LA VEILLE DU RAMADHANLes prix seront sous la loupe

0
DISPOSITIF MIS À LA VEILLE DU RAMADHANLes prix seront sous la loupeLes consommateure seront protégés…

«Avec la levée des taxes sur les produits importés, les prix des fruits secs, largement demandés durant le mois sacré, vont baisser de 70%», a annoncé le président de l’Apoce, Mustapha Zebdi.

C’est la chasse aux spéculateurs. Les prix de certains produits de large consommation seront plafonnés. Le président de l’Association algérienne pour la protection et l’orientation du consommateur et son environnement (Apoce), Mustapha Zebdi a dévoilé les grandes lignes du dispositif mis en place à la veille du mois sacré du ramadhan. «En coordination avec le ministère du Commerce et de plusieurs intervenants dans la chaîne, nous avons réussi à établir un prix de référence pour certains produits de large consommation», a déclaré le patron de l’Apoce qui était hier l’invité du forum d’El-Moudjahid. Il a précisé que ce prix prend en considération toutes les charges des différents intervenants dans l’activité y compris la marge de bénéfice. Ce dispositif, explique-t-il, implique davantage le citoyen dans la lutte contre les spéculateurs. Le ministère du Commerce va arrêter des prix de référence pour chaque produit afin de stopper la frénésie qui s’empare des marchés à la veille de chaque Ramadhan. Il a avancé que ce dispositif concernera au départ sept légumes de large consommation, à savoir l’oignon, la tomate, la carotte, la courgette, le navet, la pomme de terre et la salade laissant le soin au ministère du Commerce de dévoiler la fourchette des prix. Ce mécanisme pourrait, assure l’hôte du forum, contribuer à la stabilité de la mercuriale. Zebdi estime également que la levée des taxes sur l’importation des produits de large consommation tels que les viandes congelées va permettre de baisser sérieusement les prix. «Avec la levée des taxes sur les produits importés les prix des fruits secs, largement demandés durant le mois sacré, vont baisser de 70%», a-t-il annoncé. La seconde disposition, selon lui, concerne la création des marchés de proximité parisiens. Le président de l’Apoce a avancé qu’en tout, 866 marchés seront créés au niveau du territoire national. Zebdi soutient que ces marchés viennent en remplacement des marchés parallèles. Le ministère du Commerce en collaboration avec les collectivités locales a pris des dispositions pour aménager ces marchés près des nouvelles constructions. «La multiplication des marchés identifiés va permettre de lutter contre la spéculation vu que l’offre sera supérieure à la demande» a-t-il soutenu. Zebdi trouve que le nombre des marchés au niveau national est loin de répondre aux besoins des 42 millions d’habitants. La troisième disposition porte sur le lancement d’une application qui permet aux citoyens de signaler la moindre infraction à ce dispositif. En utilisant cette application, le consommateur peut avertir la direction du contrôle sur l’infraction et le lieu du marché. Le président de l’Apoce a saisi l’occasion pour lancer des appels à l’adresse des commerçants et même des consommateurs invitant les uns à respecter la réglementation et les autres à signaler la moindre infraction, vu que le nombre des contrôleurs est insignifiant, l’implication du citoyen est devenue indispensable pour faire barrage aux spéculateurs. Le patron de l’Apoce ne se contente pas uniquement des produits alimentaires, il compte même enquêter sur les produits de téléphonie mobile et d’électroménager ainsi que le secteur automobile pour protéger le consommateur. Par ailleurs, Zebdi a fait part de son engagement à soulever des gros dossiers qui ont fait l’objet de spéculation tel que le lait, la semoule.

Source : lexpressiondz.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here