Djamel Kaouane à partir de Bouira : « La célébration de Yennayer « renforce davantage l’unité nationale »

0
Djamel Kaouane à partir de Bouira :  « La célébration de Yennayer « renforce davantage l’unité nationale »

La célébration de Yennayer (Nouvel an amazigh)  est devenue une fête de tous les Algériens qui renforce l’unité nationale  après son officialisation par le Président de la République Abdelaziz  Bouteflika, a affirmé samedi à Bouira le ministre de la Communication,  Djamel Kaouane, lors de l’inauguration à Tassala (est de Bouira)  d’expositions dédiées à l’artisanat, aux habits et plats traditionnels  amazighs.

« Yennayer est fêté par tous les Algériens après son officialisation par le  Président de la République dans le cadre de sa politique de réconciliation  nationale. Nous sommes fiers de célébrer cette date historique qui  représente la profondeur des origines identitaires du peuple algérien. Nous  sommes ici pour partager la joie de cette fête nationale à Tassala », un  village relevant de la commune montagneuse de Taghzout (Est de Bouira), a  indiqué M. Kaouane lors d’une émission spéciale animée à la radio locale de  Bouira. Le ministre a loué, par ailleurs, le rôle des médias et de la presse  publics dans la promotion de la langue amazighe et de son patrimoine  culturel, via la diffusion de divers programmes dont des émissions et des  journaux d’information en langue tamazight, qui a, elle aussi, été décrétée  par le Président de la République comme langue nationale et officielle. « Nous sommes très satisfait du rôle que joue les médias publics,  télévisions et radios, qui diffusent des programmes spéciaux à l’occasion  de Yennayer. Les médias et la presse écrite aussi jouent un grand rôle pour  transmettre aux téléspectateurs et aux lecteurs une belle image sur la  célébration de Yennayer à travers le pays. Nous nous devons donc de  valoriser cet apport », a souligné Djamel Kaouane, qui a inauguré à cette  occasion une maison du miel, dans le centre ville de Bouira. A ce propos, le ministre a vanté aussi le rôle de l’APS (Algérie Presse  Service) dans la promotion de la langue amazighe via le lancement de  quelques projets, dont un site web en tamazight « qui diffuse en lettres  Tifinagh et en latin des informations nationales et internationales. L’APS  fournit de gros efforts via ses projets, par notamment son site web en  tamazight qui est géré par l’élite, des compétences algériennes », a indiqué  M. Kaouane lors d’un point de presse. « Pour garantir une bonne qualité de la langue amazighe utilisée dans son  site web, l’APS a signé une convention de partenariat avec le Haut  commissariat à l’amazighité (HCA). Le secteur de la communication est l’un  des premiers secteurs a avoir apporté sa contribution pour la promotion de  tamazight dans toutes sa diversité, son étendue culturelle et artistique »,  a ajouté le ministre. A propos de la diversité dialectale de la langue amazighe, M. Kaouane a  indiqué que cette diversité constituait une « richesse pour le patrimoine  linguistique amazighe » qui, a-t-il ajouté, renforce l’unité nationale.  Le ministre a saisi cette occasion pour réitérer son soutien à la presse  et aux médias locaux qui, a-t-il rappelé, « jouent un rôle reconnu et très  important » dans la communication et l’information au profit du citoyen pour  que ce dernier puisse transmettre aux responsables locaux ses doléances.  Dans ce cadre, Djamel Kaouane a appelé les radios locales et les médias à  mettre à profit les progrès technologiques et les réseaux sociaux pour  éclairer l’opinion publique sur tous les évènements.

H.S

Source : lechodalgerie

lechodalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here