in

Djerad au chevet des praticiens de la santé

En rendant hommage à la famille de la santé de la capitale de l’est du pays, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a effleuré la nécessité d’une refonte profonde du système de santé dans le pays. C’était hier lors de sa visite au CHU Dr Lakhdar-Abdeslam-Benbadis de Constantine dans un contexte marqué par une propagation effrénée du Covid 19 dans la wilaya.

Une situation qui, de l’aveu du Premier ministre, était relativement acceptable au début de la crise. Au-delà donc du souci de prendre connaissance de la situation épidémiologique dans cette wilaya, induite par la crise sanitaire, la visite d’Abdelaziz Djerad se voulait également un gage de soutien aux personnels de la santé qui consentent d’énormes sacrifices depuis l’apparition de la pandémie, souvent dans des conditions improbables.

Le bilan arrêté au 30 avril présenté à M. Djerad révèle que 202 patients dont 104 cas traités sur PCR ont été hospitalisés dans ce service alors que 14 décès ont été enregistrés. “À travers les études, analyses et évaluations des praticiens et experts nous avons tenu de nous enquérir de la situation épidémiologique exacte et les facteurs à l’origine des derniers accroissements du nombre de cas positifs ces derniers temps dans cette wilaya, et partant, d’envisager en tant que pouvoirs publics, les voies et moyens de contenir ce développement”, dira Abdelaziz Djerad.

Il insistera sur le fait que la prévention est également un devoir que doivent assumer les citoyens. L’encadrement de la prévention par les pouvoirs publics n’a pas failli selon Abdelaziz Djerad. “Nous avons doté la société civile de beaucoup de moyens et nous continuons à le faire. De même nous avons instruit des campagnes de sensibilisation à travers les médias et nous avons pris des décisions importantes dans ce sens en instaurant le confinement sanitaire et en imposant des mesures strictes.

Aussi, nous apportons toute l’aide nécessaire aux praticiens de la santé dans la prise en charge des malades qui est du ressort des structures de l’État qui a pu mettre à disposition des soignants des quantités importantes de produits dont certains proviennent des aides internationales”.

130 logements affectés aux chercheurs du CRBT Accompagné des ministres de l’Enseignement supérieur Chems-Eddine Chitour et d’Abderrahmane Benbouzid, ministre de la Santé, Abdelaziz Djerad a rendu visite au Centre national de recherche en biotechnologie (CRBT) qui a mis à la disposition de l’Institut Pasteur Algérie, sa plateforme de la RT-PCR pour le dépistage. Abritant depuis le 26 mars dernier, l’annexe de celui-ci, le CRBT qui reçoit des prélèvements de wilayas de l’est du pays a effectué depuis, près de 2 800 tests. Le centre a également proposé une étude de dépistage massif à moindre coût à travers une procédure dont des essais ont donné des résultats probants.

Le procédé buterait actuellement sur des lenteurs administratives. Le Premier ministre qui a loué les efforts des chercheurs du CRBT, a annoncé l’affectation d’un projet de construction de 130 logements mitoyens à l’université de Constantine 2 Abdelhamid-Mehri au profit des chercheurs de ce centre en guise d’encouragement. Dans la wilaya de Sétif, seconde halte de la délégation, le Premier ministre s’est rendu au CHU Saâdna-Mohamed-Abdennour où il a écouté la présentation de la situation épidémiologique dans la wilaya tout en mettant le focus sur les derniers jours où elle a enregistré un très grand nombre de cas.

K. Ghimouze/F. SENOUSSAOUI