DOTÉ D’UNE CAGNOTTE DE 1 240 000 EUROS : Projet de jumelage entre l’ANEM et le français Pôle Emploi

0

Un projet de jumelage institutionnel d’appui à la modernisation du service public de l’emploi entre l’Agence national de l’emploi (ANEM) et le Pôle emploi (France) d’un montant de
1 240 000 euros a été présenté, hier à Alger, dans le cadre du programme d’appui à la mise en œuvre de l’accord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne (P3A). Il s’agit, en effet, d’un projet de jumelage de 24 mois, financé par l’Union européenne (UE), d’un montant de 1 240 000 euros et intitulé « Appui à la modernisation du service public de l’emploi ». La mise en œuvre de ce projet permettra à l’ANEM de renforcer son offre de services, y compris les services à distance mis en place pour les usagers du service public de l’emploi et il permet, aussi, à l’agence de consolider sa capacité d’organiser et piloter le développement des compétences de son personnel, c’est ce qu’à indiqué, hier, Hocine Lebbih, représentant du directeur général de l’ANEM lors de son intervention à l’occasion de la présentation de ce projet, en ajoutant que ce projet vise également à contribuer à la concrétisation des objectifs de l’accord d’association entre l’ANEM et l’Union Européenne». D’autre part, Lebbih a noté que les relations entre pôle emploi et l’ANEM sont privilégiées par leur rapprochement à tous les niveaux : «elles convergent pleinement avec la politique de la modernisation et la multiplication des offres de services», a-t-il signalé, dans ce cadre. Également, il s’est attardé à dire que ce projet de jumelage s’aligne, aussi, sur des nouvelles thématiques prioritaires, notamment la simplification des procédures par la transparence et l’intermédiation. Il a affirmé dans le même sillage que cette intervention veut centrer l’appui des offres de services notamment aux deux usagers qui sont les employeurs en forme d’emploi et les demandeurs d’emploi.
À cette occasion, le représentant du directeur général de l’ANEM révélera encore que cette coopération internationale (avec l’Union européenne) en matière d’emploi contribuera considérablement à l’amélioration des performances de l’agence aussi bien en terme de pénétration du marché de l’emploi qu’en terme de qualité et de prestations des services rendus aux usagers. Évoquant les défis de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) dans le cadre de la modernisation du secteur et l’amélioration de la qualité des services, la même source affirmera, à ce titre, que l’agence a franchi des étapes qualitatives qui font d’elle aujourd’hui un élément incontournable dans la gestion du marché de l’emploi et dans la connaissance de l’évolution des différents indicateurs de ce marché. Pour sa part, le directeur national du programme (P3A), Abderrahmane Saadi a estimé que ce projet sera d’un apport pour la continuité de la modernisation du service public de l’emploi, précisant par ailleurs que depuis le lancement de ce projet de jumelage institutionnel en août 2018, 35 missions d’expertise ont été effectuées, soit 210 journées d’expertises ainsi qu’une visite d’étude à la direction générale de Pôle emploi (France) qui a été effectuée au profit des ingénieurs en informatique. De son côté, Marie-Christine Dubroca- Cortesi, cheffe de projet (France) et cadre dirigeant à Pôle emploi a estimé que cette coopération entre l’ANEM et Pôle emploi permettra à tous les Algériens d’accéder à la totalité des services mis en rapport direct avec l’employeur et le demandeur d’emploi : «Cela permettra de faciliter la vie de la population en matière d’emploi», affirmera t-elle encore, tout en félicitant ce partenariat entre les deux parties.
Mehdi Isikioune

Lire aussi  Plaintes contre la députée Naima Salhi : Des avocats s’interrogent sur le retard dans la programmation du dossier
Source :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici