in

Droits humains en Algérie : rapport alarmant d’Amnesty international

Selon le site Algerie360, l’Amnesty international a publié son rapport annuel sur la situation des droits humains en Algérie, affirmant que la pandémie de Covid-19 et les mesures prises par les autorités ont exacerbé les violations des droits humains, les libertés fondamentales et la violence à l’égard les femmes.

Selon l’Amnesty, les autorités ont également adopté de nouvelles lois qui restreignent davantage les libertés fondamentales des algériens,  ” de nouvelles mesures législatives ont encore restreint les droits à la liberté d’expression et d’association, en instaurant de lourdes sanctions pénales pour la diffusion de « fausses nouvelles » et pour le fait de recevoir certains types de financements provenant de l’étranger ” , lit-on dans le rapport.

La directrice d’Amnesty international a affirmé que toutes les personnes détenues devraient être libérées immédiatement et sans condition, ” au moins 93 personnes parmi lesquelles les journalistes et les militants politiques ainsi que de la société civile étaient toujours en détention à la fin de l’année pour avoir partagé les publications en ligne ou participé au hirak “

One Comment

Leave a Reply
  1. Je suis en France et Facebook m’a censuré plusieurs fois pour avoir partagé des publications et pour des commentaires et pourtant mes réactions était toujours à l’encontre des commentaires qui insultent et rabaissant les Algériens sur internet….on voit pas ici l’Amnesty

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *