in

Economie: La dette publique de l’Algérie en hausse

La  dette  publique  de  l’Algérie a augmenté de 5,8 points de pourcentage, passant de 45,6% du produit intérieur brut (PIB) en 2019 à 51,4% en 2020, rapporte liberte-algerie.com.

C’est ce que relève la Banque mondiale dans son dernier bulletin d’information économique de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (Mena) intitulé “Vivre avec la dette : comment les institutions peuvent tracer la voie de la reprise dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord”.

Le bulletin fait une description détaillée des effets dévastateurs de la pandémie de Covid-19 sur le plan économique, des ramifications à long terme de l’explosion consécutive de la dette publique et des choix difficiles auxquels les autorités nationales seront confrontées même lorsque la crise de santé publique se sera estompée.

Le gros de la dette publique de l’Algérie est constitué de la dette interne, estimée à 50,8% du PIB l’année dernière contre 45% en 2019. La dette extérieure publique est négligeable. Elle est évaluée à 0,6% du PIB. La dette extérieure publique et privée de l’Algérie a baissé de 0,4 point, passant de 2,3% du PIB en 2019 à 1,9% l’année passée, indique le rapport. La Banque mondiale s’attend à voir la dette publique régionale augmenter, pour passer de 46% du PIB en 2019 à 54% fin 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *