Exclusif. 25 millions de dollars partis en fumée : énorme scandale de gâchis à la Sonatrach

1
Source :
A general view of the headquarters building of Algerian state energy company Sonatrach in Algiers, Algeria, February 8, 2015. After a deep slide in oil prices, Algeria's state energy company Sonatrach is shifting strategy to offer foreign companies direct negotiations over 20 oil and gas fields in a bid to draw in wary investors and increase output. Picture taken February 8, 2015. REUTERS/Ramzi Boudina EDITORIAL USE ONLY. NO RESALES. NO ARCHIVE

C’est un véritable gâchis. La direction générale de Sonatrach vient d’abandonner officiellement la stratégie SH2030 qui devait lui permettre de se restructurer et de se moderniser pour améliorer sa productivité et sa rentabilité tout en se conformant aux normes les plus avancées du management international. Pour réaliser cette stratégie détaillée, la Sonatrach avait recouru entre 2017/2018 à une expertise internationale réalisée par le très prestigieux cabinet The Boston Consulting Group (BCG), l’un des plus grands cabinets internationaux de conseil en stratégie. Des dizaines de consultants de ce cabinet américain ont été dépêchés à Alger pour travailler sur cette stratégie. La Sonatrach a, d’ailleurs, signé un contrat de plus de 25 millions de dollars avec BCG pour s’offrir cette stratégie SH2030. 

Lire aussi  CONTRATS GAZIERS : Sonatrach renouvelle avec le français Engie

Tout cet argent partira en fumée puisque cette stratégie a été abandonnée officiellement par le nouveau PDG de Sonatrach, Rachid Hachichi. Décidément, ce PDG ne veut pas des plans d’action qui ont été élaborés par son prédécesseur Abdelmoumen Ould Kadour. Et pourtant, le travail réalisé par BCG s’étale sur plus de 40 mille pages ! Et la Sonatrach doit s’acquitter de ses 25 millions de dollars. La stratégie SH2030 englobe tous les aspects de la gestion d’une compagnie pétrolière internationale conformes aux standards internationaux les plus développés dans le monde.

Ce gâchis marque ainsi une inquiétante régression pour la Sonatrach qui risque de subir dans un futur proche les conséquences désastreuses de ce mauvais choix.

Lire aussi  Le panier de l’OPEP à plus de 62 dollars le baril

ALGERIEPART

Source :

1 COMMENTAIRE

  1. C’est un état géré hasardeuseument par des voyous au sommet de l’état algérien , ni Sonatrach ni l’état algérien n’avanceront car le pays est entre les mains dune maffia

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici