Exclusif. Sonatrach veut “offrir” dans des conditions troublantes un méga-marché de 3,8 milliards de dollars à Técnicas Reunidas et Samsung

3
Source :

Au moment où toute l’Algérie est paralysée par les incertitudes politiques liées à la feuille de route du régime algérien consistant à imposer une élection présidentielle le 12 décembre prochain sans satisfaire les revendications du mouvement populaire (Hirak) du 22 février dernier, la direction générale de Sonatrach s’apprête à conclure dans des conditions troublantes le marché de réalisation de la nouvelle raffinerie de Hassi Messaoud avec un groupement composé par l’espagnol Técnicas Reunidas et le sud-coréen Samsung. Il s’agit d’un marché de 3,8 milliards de dollars portant sur la réalisation d’une raffinerie d’une capacité de production de 5 millions de tonnes. Un projet qui avait été gelé depuis la chute du clan présidentiel d’Abdelaziz Bouteflika. 

Un projet troublant et controversé car la direction générale de Sonatrach est en train de le gérer dans une totale opacité. Et, en plus, elle veut confier ce méga-marché à deux sociétés internationales faisant l’objet d’une enquête de la justice américaine pour des faits de corruption, a-t-on appris au cours de nos investigations.  Nous avons effectivement confirmé que depuis le mois d’octobre dernier, des hauts responsables de l’actuelle direction générale de Sonatrach veulent accorder le marché de réalisation de la future raffinerie de Hassi Messaoud à Técnicas Reunidas et Samsung. Selon nos investigations, il s’avère que Sonatrach veut conclure ce marché de gré à gré avec les espagnols de Técnicas Reunidas et les sud-coréens Samsung alors qu’un appel d’offres public avait été lancé pour sélectionner la meilleure proposition afin de construire cette future raffinerie stratégique.

Lire aussi  Algérie : Révélations d'un député européen sur le lobbying de Total contre le Hirak

La Commission d’Ouverture des Plis SONATRACH s’était réunie le 31 mai 2018 pour l’ouverture des plis relative à l’Appel d’Offres National et International restreint publié sur le BAOSEM le 13 novembre 2017. Cet Appel d’Offre avait pour objet la réalisation d’une nouvelle Raffinerie de Pétrole Brut à conversion profonde d’une capacité de 5 millions de tonnes par an au niveau de Haoud El Hamra, Hassi Messaoud.

18 sociétés ont retiré le Dossier d’Appel d’Offres, dont 07 ont présenté des dossiers techniques . Il s’agit de :

1. Groupement : SINOPEC/CTI,
2. Groupement : PETROFAC/GS,
3. Groupement: TECNICAS REUNIDAS / SAMSUNG Engineering,
4. HQC (China Huanqui Contracting & Engineering),
5. HYUNDAI Engineering,
6. MAIRE TECNIMONT/PETROJET,
7. HUALU Ingineering.

Nous avons pu confirmer au cours de nos investigations que l’offre la moins-disante provenait des britanniques Petrofac en association avec l’entreprise sud-coréenne GS. Mais il s’avère que la nouvelle direction générale de Sonatrach conduite par Rachid Hachichi ne veut pas tenir compte des résultats probants de l’ouverture des plis en préférant entamer des négociations directes avec Técnicas Reunidas et Samsung. Un choix dangereux et incompréhensible qui pourrait alimenter un énorme de scandale de corruption dans les jours, voire semaines à venir. Et pour cause, nous avons obtenu un document exclusif qui démontre l’implication de Samsung et Técnicas Reunidas dans des opérations commerciales douteuses et illicites perpétrées sur le sol algérien.

Lire aussi  L’Armée donne l’assaut… 125 millions de centimes en faux billets saisis !

Ce document provient directement de l’United States District Court Southern District Of Texas Houston Division. Depuis le 4 mars 2019, enquête sur les agissements de plusieurs sociétés multinationales pétrolières dans le cadre du dispositif   du Foreign Corrupt Practices Act (FCPA). Il s’agit d’une loi fédérale américaine de 1977 pour lutter contre la corruption d’agents publics à l’étranger. Cette loi a un impact international.

On parle d’extraterritorialité. Elle concerne l’ensemble des actes de corruption commis par des entreprises ou des personnes, américaines ou non, qui sont soit implantées aux États-Unis, soit simplement cotées en bourse sur le territoire américain ou qui participent d’une manière ou d’une autre à un marché financier régulé aux États-Unis. Elle est notamment mise en œuvre par l’Office of Foreign Assets Control. Par extension, le simple fait d’avoir établi une communication téléphonique ou envoyé un courriel transitant via le territoire américain permet l’application du FCPA.

Source :

3 Commentaires

  1. Un des danger qui guettent l’Algérie est cet assoupissement collectif.La grande kermesse hebdomadaire ou chacun brandit ses slogans qui ne tire pas à sa fin et peut conduire vers le désordre aux lourdes conséquences dont le peuple n’ont sentira qu’après le choc dévastateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici