L’Algérie accuse un déficit de 3 milliards de dollars au 1er semestre 2019

0
Source :

L’Algérie a enregistré un déficit budgétaire de 3,8 milliards de dollars durant le 1er semestre de 2019. Ce déficit était de 2,84 milliards de dollars à la même période en 2018, a annoncé l’APS après avoir consulté le rapport de la Direction générale de douanes (DGD).

En effet, l’agence Algérie Presse-Service a annoncé que les exportations algériennes ont atteint 18,96 milliards de dollars durant le 1er semestre de l’année en cours, contre 20,29 milliards de dollars à la même période en 2018. Ceci représente une baisse de 6,57 %, d’après les statistiques provisoires de la Direction des études et de la prospective des Douanes (DEPD).

En ce qui concerne les importations, celles-ci ont atteint 22,14 milliards de dollars cette année, contre 23,14 milliards de dollars l’année dernière ; soit une baisse de 4,30%. Ainsi de janvier à juin, les exportations ont assuré 86 % des importations contre 88 % à la même période de l’année précédente. Sans grande surprise, les hydrocarbures ont représenté l’essentiel des ventes algériennes à l’étranger au cours du premier semestre 2019, avec un taux de 93 % des exportations, avec environ 17,65 milliards de dollars.

Lire aussi  L’Armée donne l’assaut… 125 millions de centimes en faux billets saisis !

Chute des importations des carburants en Algérie

Cinq groupes (sur sept) que contenait la structure des importations ont reculé durant les six premiers mois de cette année. Ainsi, le groupe énergie et lubrifiants, les biens alimentaires, les équipements agricoles, les biens d’équipements industriels, et enfin les biens de consommation (non alimentaires) ont tous eu une baisse considérable.

La France, premier client de l’Algérie ; la Chine, premier fournisseur

Enfin, en ce qui concerne les partenaires commerciaux de l’Algérie, la France est le principal client avec 2,66 milliards de dollars. Ce chiffre est en hausse de 14,98 %. En deuxième position, l’on retrouve l’Italie, avec 2,50 milliards de dollars, puis l’Espagne, les États-Unis et la Grande-Bretagne.

Lire aussi  ECONOMIE NATIONALE : Comment renflouer les caisses de l’Etat

Par ailleurs, et en ce qui concerne les principaux fournisseurs de l’Algérie, les cinq premiers sont : la Chine (qui maintient toujours sa première place avec 4,4 milliards de dollars), suivie par la France, l’Espagne, L’Allemagne et l’Italie.

Source :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici