L’effondrement du dinar algérien désormais inévitable

7

Le dinar algérien continue de vivre des moments difficiles. De même, la monnaie algérienne est appelée à être dévaluée afin de combler les déficits budgétaires auxquels le gouvernement ne peut faire face.

En effet, selon les experts, le dinar est surévalué. Actuellement cotée à 120 dinars pour un dollar, la monnaie algérienne est au-dessus de sa valeur réelle en tenant compte de la réalité économique de l’Algérie. En effet, l’économie algérienne traverse une grave crise. Les experts préconisent sa dévaluation afin de faire face aux déséquilibres financiers de la balance macro-économique du pays.

Une solution à laquelle a opté le gouvernement en douceur. Il prévoit une dévaluation graduelle durant les trois prochaines années. Sa cote passera de 120 à 123 dinars pour un dollar en 2020, puis à 128 en 2021 et à 133 en 2022.

Cette politique ne répond pas d’une façon efficace aux impératifs du moment, selon un expert de la Banque d’Algérie interrogé par le quotidien Liberté. Cet expert affirme que « la politique de la Banque d’Algérie est claire : le taux de change ne peut être qu’une variable d’ajustement. Car ce n’est pas en jouant sur la parité de la monnaie nationale que l’on parviendrait à rééquilibrer efficacement la balance des paiements. À moins de s’aventurer à dévaluer le dinar à des niveaux complètement irréalistes. De 100 % ou plus ».  Il ajoute que « les déséquilibres financiers extérieurs sont dus en grande partie à ceux du budget de l’État. Et l’ajustement du dinar dans des proportions limitées ne peut donc être qu’une simple mesure d’accompagnement des réformes qu’il faudra opérer en ce domaine ».

Lire aussi  Exclusif. Sonatrach veut “offrir” dans des conditions troublantes un méga-marché de 3,8 milliards de dollars à Técnicas Reunidas et Samsung

Ces mesures mi-figue mi-raisin ne pourront plus pouvoir juguler un déficit qui ne cesse de grandir. Ce déséquilibre est accentué par la conjoncture, où les prix des hydrocarbures sont à la baisse et la situation socioéconomique difficile pour les citoyens, empêchant toute mesure antisociale. Ces données imposent la dévaluation significative de la monnaie nationale pour éviter l’effondrement de la balance économique très fragile.

Un coup dur porté au pouvoir d’achat des Algériens

Lachemi Siagh, spécialiste en stratégie et financement international, affirme que le dinar est surévalué. Il explique que « dans les économies de marché, le prix des biens, des services et des monnaies convertibles est fixé par le jeu de l’offre et de la demande. Tandis qu’en Algérie, la monnaie n’est pas convertible et sa valeur est fixée par la Banque d’Algérie de façon administrative en prenant en compte un certain nombre de paramètres d’équilibres et de règles du FMI ».

Lire aussi  L’euro et le dollar s’envoleront face au dinar algérien : Le Hajj payable en devises

Ce spécialiste ajoute qu’« en se basant sur la loi de l’offre et de la demande, la valeur du dinar fixée par le marché serait celle du marché parallèle. À savoir 200 dinars pour 1 euro. Mais l’établir à ce niveau, même si cela a de grands avantages en ce qui a trait au budget de l’État, engendrerait néanmoins de graves conséquences sur le pouvoir d’achat ».

Étant un pays avec une économie basée exclusivement sur les hydrocarbures, la majorité des produits de base sont importés avec de la devise. La dévaluation du dinar aurait un effet très néfaste sur le pouvoir d’achat. Les prix flamberont d’une façon significative et intenable pour les ménages algériens qui connaissent déjà de très grandes difficultés.

7 Commentaires

  1. Ce n’est pas compatible avec les généraux l’économie algérienne…57 ans manipulée l’économie algérienne est FOUTUE… l’armée c’est pour garder les frontières pas la banque Centrale… LP

  2. IL GARDENT MEME PAS LA BANQUE D ALGERIE ILS LA PIENT TOUS DES QU ILS ONT UN GRAMME DE POUVOIR DONC BOYCOTER LES ELECTIONS TANT QUE Y A PAS DE CANDIDAT HONNETE DONC A PRIORI IL FAUT DES CANDIDATS NEUFS ET VIERGESQUI N ONT JAMAIS TRAVAILLE AVEC LES ESCROC DEPUIS 1962

  3. N’oubliez pas que c’est avec la complicités des Français que L’Algérie ce trouve économiquement parlant dans cette situation !!! Ils n’ont qu’à récupérer toutes les richesses volé en particulier par la France….

  4. C’est avec des gens comme vous que Algérie n’avance pas a vouloir être au-dessus des loi et de l’etat apart critiquer vous apporté quoi à Algérie rien vous cracher sur Algérie nuit et jour mes quand c’est votre pays la France qui vous mes en garde a vous qui prend pour des tou tou vous parlez pas quant votre honneur et toucher par cest cochon de colon la vous cracher pas votre haine sur le régime comrronpu mafieux français

  5. Salem,

    Notre pays n’arrive pas à sortir les algériens de l’ornière dans laquelle on les a scotché.
    Ils ne doivent compter que sur eux mêmes.
    Retroussons nos manches et mettons nous au travail. Notre beau pays nécessite un travail en profondeur. Reprendre ou créer toutes les infrastructures pour que l’Algérie trouve une véritable fonctionnalité et que l’ensemble des algériens, de nos plus hauts dirigeants, aux personnes les plus démunis puissent se soigner par exemple correctement et ne pas devoir s’expatrier en France (lorsque l’on en a les moyens) ou ailleurs.
    L’eau potable et l’électricité pour tous, une alimentation de qualité avec des tarifs raisonnés.
    L’ Algérie à été le grenier de l’Europe, retrouvons ce chemin de l’auto insuffisance alimentaire.
    Des chemins, routes et autoroutes qui permettent des déplacements facilités ( l’Algérie est le plus grand pays d’Afrique et du bassin méditerranéen ) l’utilisation de transports ( ferroviaires, tramways, etc.) adaptés à tous, confortables qui encouragent l’utilisation des transports en commun et participent au développement durable. Moins de voitures pour une meilleure qualité de l’air dans nos villes dont le taux de pollution est élevée sans compter la propagation de chantiers publics et privés, voir de particuliers dont on ne voit jamais la fin. Le taux d’asthmatiques en nette évolution lié entre autres à la poussière. Un travail de prévention à engagé concernant le diabète ( maladie qui fait des ravages chez nous).
    Un équilibre à trouver entre le secteur privé et et l’état ( secteur public). L’état doit être le garant des intérêts et de la protection du pays, donc de l’ensemble des algériens.
    Contrôler les projets communaux, des wilaya pour garantir un développement équilibré qui nécessite une réflexion globale à partir des besoins vitaux du peuple.
    Travailler avec les pays limitrophes qui peuvent nous permettre de nous développer sur la recherche, secteur prioritaire dont on entend jamais parlé.
    La santé ( problème majeur) :
    n’y a-t-il pas de matière grise en Algérie ?
    Pourquoi ne pas solliciter nos frères algériens qui vivent à l’étranger et arrêter de les considérer comme des immigrés. La majorité d’entre eux souhaitent aider leur pays de naissance et majoritairement d’origine.
    Leur accorder les mêmes droits que les algériens, sinon cela voudrait dire qu’ils y auraient des algériens de seconde zone.
    Nous n’allons pas nous comporter comme la France lors de la colonisation avec les algériens que l’on considéraient comme étant des Indigènes ?

    L’ Algérie est sûrement et c’est ce que je crois avec intensité le plus beau pays de notre continent.
    Redonnons lui sa noblesse, sa fierté et ayons une pensée profonde pour tous nos Martyrs ( hommes et femmes) morts pour que ce dernier retrouve son indépendance.
    L’ Algérie doit maintenant, véritablement trouvé aujourd’hui et pour nos futurs générations son indépendance. N’oublions pas que ce sont nos enfants, les nouvelles générations ” les forces vives de la Nation” qui auront cette lourde tâche et responsabilité de porter haut et fort les couleurs de la Nation.
    Tous les adultes ont cette lourde responsabilité d’aider notre jeunesse à se remobiliser.

    Vive l’Algérie, les algériens et les algériennes et que notre jeunesse retrouve cette confiance qu’ils ont perdu ces dernières décennies.

    Signature:

    Un Algérien qui a la double nationalité, né en 1963 en France et qui a mis les pieds pour la première fois en Algérie pour donner volontairement 2 ans de sa vie pour effectuer son service national alors qu’il ne connaissait pas un mot d’arabe.

    Cet Algérien aujourd’hui ne pourrait pas même s’il le souhaitait se présenter à des élections pour proposer et élaborer un projet pour son pays ?????

    Saïd

  6. A Saïd,
    Nous sommes très nombreux dans votre cas, malheureusement moi je n’ai pas fait l’armée, les choses de la vie on fait que.
    Vous avez fait un bon exposé, mais avant tout cela, il faut que l’Algérie se dote d’un état, chose qui n’est pas aujourd’hui. Nettoyage générale de toutes les administrations. Remettre l’armée dans les casernes, et surtout récupérer tous les biens spoliés par cette caste depuis 1962.
    Faire des élections libres avec des règles claires. Un parlement digne de ce nom et après y a qu’à bosser. Je confirme que l’Algérie est l’un des plus beaux pays du continent, mais avec 1200km de côte , nous n’avons pas de touristes,est ce normal quant on que la Tunisie à dépassé 10 millions cette année ?
    L’espoir est permis aujourd’hui,car le Hirak à mis un bon coup de pied dans la fourmilière.

  7. Il serait raisonnable de sacraliser nos citoyens notre dlite sortie de nos universités encourager les meilleurs enseignants du monde à enseigner dans nos universités et valoriser notre élite, ceux qui sont partis font partie du passé, donnons envie à nos étudiants futurs de s eclater dans nos universités en leurs octroyants les moyens nécessaires à n accomplissement de leurs travaux ,le respect du professeur à ses étudiants valorisera les meilleurs notre autonomie ne se fera que a travers nos jeunes et surtout ceux qui sont capables de rester afin de relever le défi ,ramenons les meilleurs des universités, pour nos étudiants, un vrai challenge.
    Le hirak n a nullement été importé respectons ceux qui subissent. Notre jeunesse est merveilleuse apprenons à les écouter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici