Planche à billets : Loukal contredit Bedoui

1

Le gouvernement ne parle pas d’une seule voix sur la planche à billets. Hier jeudi, devant les députés de l’APN, le ministre des Finances Mohamed Loukal n’a pas écarté le recours à nouveau au financement conventionnel.

Évoquant le financement non conventionnel (planche à billets), M. Loukal a réaffirmé qu’il est gelé depuis mai dernier jusqu’à la fin de l’année 2020, demeure en vigueur et il est « possible d’y recourir le cas échéant ». Sur un total de 6.556,2 milliards de DA alloués à la fin de janvier 2019 dans le cadre de ce financement, un montant global de 5.945,5 milliards de DA a été injecté dans l’économie jusqu’à la fin de septembre.

Lire aussi  PLF 2020 : Aucune vision stratégique de l’avenir de notre économie

M. Loukal a ajouté que ce financement non conventionnel constitue une dette à long terme pour le Trésor public qui la remboursera sur 30 ans avec un taux d’intérêt ne dépassant pas 0,5 %, estimant que « le fardeau de ce financement sur le Trésor public n’est pas aussi important ».

1 COMMENTAIRE

  1. Une auberge Espagnole voilà ce qu’est ce gouvernement illégitime formé d’une bande d’incapables. Il ne sont même pas foutu de s’entendre entre eux, alors avec le peuple !!!!
    Quant à la dette, ils peuvent dormir tranquille on sait qui va la payer malheureusement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici