Éducation en Algérie : la rentrée scolaire risque d’être reporté au 1er octobre

Algérie Devant le taux de contamination et de décès liés au covid-19, tout porte à croire que la rentrée scolaire 2021 -2022 serait reportée.

Le lundi dernier, les syndicats du secteur qui se sont réunis avec le ministre de l’Education
pour débattre et faire des propositions autour des préparatifs de la rentrée scolaire, sont unanimes à affirmer que cette rentrée sera décalée. Et ce en se référant aux déclarations du président de la République, Abdelmadjid Tebboune qui avait affirmé que la rentrée scolaire, universitaire et professionnelle était «tributaire de la vaccination de tous».

Selon Zoubir Rouina, Président du Conseil des enseignants des lycées d’Algérie (CELA); « Pour vacciner le personnel de l’éducation, il nous faut au moins 45 jours pour assurer les deux doses de vaccins recommandées, alors que 26 jours nous séparent de la rentrée scolaire prévue le 07 septembre prochain».

Mieux ce dernier  a affirmé que le fait de déclarer que la rentrée scolaire est tributaire de la vaccination de tous, veut dire que cette rentrée sera automatiquement reportée. M.Rouina a affirmé que la rentrée scolaire de l’an dernier avait été reportée jusqu’au 04 novembre et cela n’a pas empêché la contamination de 20 000 employés du secteur ayant contracté la Covid-19. «On parle seulement de ceux qui ont déposé leur dossier pour la prime au niveau de la commission nationale des œuvres sociales des travailleurs de l’éducation», dit-il, en précisant que le cas des employés infectés dépasse bel et bien ce chiffre sans parler des élèves qui ont été touchés.

Lire cet article  Education : le calendrier des examens trimestriels 2021-2022 en Algérie

Notre interlocuteur a affirmé que ces infections ont été enregistrées dans une période pas assez critique que celle vécue actuellement, notamment par rapport au nombre de décès. Il précise que « tous les syndicats sont inquiets, ils exigent des moyens de protection pour ne pas mettre les élèves, les enseignants et l’ensemble du personnel en danger ».

Le Cnapeste a estimé que le maintien ou le report de la date de la rentrée scolaire doit être basé sur des rapports sanitaires et scientifiques précis, préparés par les spécialistes et le comité scientifique chargé d’étudier et de surveiller la propagation de l’épidémie du coronavirus.

Lire cet article  Justice : Report du  procès en appel d'Abdelghani Hamel au 17 novembre

Le président du Syndicat national des travailleurs de l’Education (SNTE), Abdelkrim Boudjenah, a pour sa part proposé le report de la rentrée scolaire au 1er octobre pour permettre à un maximum de fonctionnaires de recevoir au moins la première dose.

Répondant à l’appel du ministre de l’Education, la majorité des syndicats se sont dits prêts à contribuer à la campagne de vaccination pour une rentrée scolaire sécurisée, stable et sereine. Certains syndicats ont mis l’accent sur la nécessité de lancer des campagnes de sensibilisation animées par les professionnels de la santé, notamment à travers les médias, car il est question de convaincre avec des données scientifiques.

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS