Elections locales : Le FLN conforte sa position, le MSP suit de peu

Algérie –Malgré les bisbilles rencontrés lors de la confection des listes électorales, les partis politiques du FLN et du MSP semblent trouver leur bonheur dans les Wilayas situés à l’Est du pays.

À Sétif, le taux participation aux élections des Assemblées populaires communales a atteint 35,66%. Le FLN a, encore confirmé sa domination, surtout au chef-lieu de la wilaya et à El-Eulma où il a raflé dix sièges dans les deux grandes agglomérations pendant que le  MSP et le RND sont en embuscade. La tendance est le même au sud de la wilaya et dans quelques communes du nord de la wilaya. Par contre, les élus ne confirment pas une suprématie qui permettra à l’ancien parti unique de gérer d’office les APC. Les tractations ont bel et bien commencé pour des alliances dans le but d’accéder au trône, notamment dans les grandes communes. Ainsi, près de 80% des communes verront leurs élus passer à l’urne. La commune de Beni Ourthilène sera, quant à elle, gérée par les élus du FFS qui ont obtenu 11 des 15 sièges que compte l’APC.

Les sièges restantes sont revenus à des indépendants. Restons toujours au nord de la wilaya où les indépendants ont aussi eu la majorité des sièges des APC de Maoklane, Beni Mohli et Sedj El-Ghoul. Autre lecture : l’âge des nouveaux élus. La plupart sont des jeunes qui n’ont jamais été dans les assemblées populaires locales, une première. Les élections de ce samedi ont aussi montré que la gent féminine n’a pas réussi à convaincre les électeurs et le nombre de femmes au sein des assemblées sera insignifiant par rapport aux scrutins précédents.

Le seuil des 50% n’a pas été atteint

Au lendemain d’un scrutin local qui a tout de même réussi à mobiliser un grand nombre d’électeurs même si le seuil fatidique des 50% de participation n’a pas été atteint, celle-ci s’est établie à 41% pour les APC et 40% pour l’APW. Des alliances sont désormais envisagées pour départager les listes gagnantes. C’est le cas dans plusieurs communes, dont les grandes agglomérations de Jijel, de Taher et d’El-Milia, où les électeurs se sont exprimés pour plusieurs listes. À l’APC de Jijel, pas moins de six listes étaient en lice pour désigner le maire, à leur tête le FLN avec 8 sièges, suivi du MSP avec 7 sièges, puis du parti El-Mostakbal et d’une liste indépendante avec 6 sièges. Le RND et une liste indépendante décrochent respectivement 4 et 3 sièges.

Lire aussi :
Heddam à propos des élections : le FFS a boosté le taux de participation

À El-Milia, c’est une liste indépendante chapeautée par des jeunes qui est arrivée en tête avec 6 sièges, suivie du FLN et du FNA avec 4 sièges. Dans cette APC, les sièges sont répartis entre deux partis et une liste indépendante. Le FLN, en dépit des difficultés qu’il a rencontrées dans la confection des listes électorales, semble avoir tiré son épingle du jeu dans les communes où il s’est présenté. Pour ce qui est de l’APW, les résultats annoncés font état du partage des 39 sièges par les 9 listes qui ont pris part à ces élections. Toutefois, les partis El-Mostakbal et le FLN sont arrivés en tête avec 6 sièges chacun, suivis du RND et d’une liste indépendante avec 5 sièges. Le MSP et une autre liste libre ont décroché 4 sièges. Le reste des partis et des listes en lice a décroché 3 sièges.

Un recul des islamistes constaté

Sur les 12 listes APW et les 131 APC, des noms d’ex-élus qui ont échappé à l’opération d’épuration se sont glissés subrepticement parmi les candidats aux élections locales. Le 27 novembre 2021, ils ont réussi à se faire élire une deuxième fois pour certains et une énième pour d’autres, au terme de mandats généralement insipides au niveau des idées, vampirisés par le Hirak et le concours d’impopularité entre administration et élus sortants, le piètre spectacle offert depuis quatre ans risque de perdurer. Même s’ils ne sont pas nombreux, ils ne fait aucun doute, dans leurs circonscriptions, ils sont déjà donnés maires ou membres de l’APW, selon les données non officielles qui circulent sur la Toile ou au niveau des permanences de certaines listes.

A noter que ceux qui étaient dans les anciennes assemblées reviennent avec un petit changement de décor. Pour le taux de participation, on parle de 41,56% aux municipales et 39,69% à l’APW. Concernant l’APW, selon nos informations sur les 39 sièges que compte l’APW : 7 sièges pour le FM, 7 pour  la liste indépendante El-Ahrar, 6 pour le RND, 5 pour le FLN, 4 pour une autre liste indépendante Thika, 3 pour une liste indépendante Tadjamoua Hisn Yakin, 3 pour une autre liste indépendante El-Wafa, 2 pour El-yad fi yad et 2 pour le HMS. La première lecture fait ressortir, le recul des islamistes (Hamas) avec seulement 2 sièges et la domination des listes des indépendants avec 19 sièges.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL