Élections locales : une « opportunité », selon le FFS

Algérie Alors que les élections locales approche à grand pas, certains partis politiques sont dans l’incertitude quant à leur participation ou non du scrutin. Cette est toute tranchée pour le FFS qui semble décidé a y prendre part même rien n’est officiel.

Considéré comme le plus vieux parti de l’opposition en Algérie, le FFS a fait savoir ce vendredi lors d’une session extraordinaire du conseil national qu’il va continuer à se battre sans relâche et pacifiquement contre le “renforcement du statu quo suicidaire”. Concernant sa participation ou non des prochaines échéances électorales, le FFS maintien le suspens. Selon le FFS, “l’absence de l’État et ses manquements grossiers et abjects envers le peuple algérien ne devrait pas être accentuée par l’absence d’un parti politique qui bénéficie d’une crédibilité irréprochable”.

Lire cet article  Des formations politiques ne participeront pas aux élections locales

Le FFS estime que même s’il avait participé au boycott des élections législatives et du référendum, il est nécessaire aujourd’hui de prendre le pouvoir local dans les APC et les APW. Dans un communiqué rendu public, le FFS affirme n’avoir aucun regret suite à sa non participation du dernier scrutin mais souligne, sans le mentionné, sa participation pour les prochaines élections.

Le FFS déclare par cette correspondance qu’il est loin de vouloir lâcher aussi facilement son “rôle majeur envers le nation toute entière et envers nos bastions historiques qui son malmenés par des calculs souterrains et inavoués des apprentis sorciers aux ordres”.

Lire cet article  Les favoris pour les élections locales

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS