Embouteillages dans la capitale : le gouvernement se penche sur le problème

AlgérieCes dernières années, Alger, la capitale de l’Algérie connaît une hausse de la démographie. La population a littéralement explosé et cela a eu pour conséquence de modifier le paysage urbain. La circulation s’en est retrouvée impacté.

Aujourd’hui, la capitale Alger est confrontée aux embouteillages et aux bouchons monstres. Chaque année, le phénomène prend de l’ampleur après la rentrée sociale et scolaire. Quasiment tous les jours, les conducteurs algériens se retrouvent bloqués dans des bouchons interminables et bonjour la mauvaise humeur et les cascades de désagréments.

Le gouvernement va en croisade contre les embouteillages

Les heures de pointe sont les périodes les plus difficiles avec une densité de la circulation qui est juste incroyable. Conscient de ce problème, le gouvernement a décidé de prendre le taureau par les cornes.

Lire aussi :
Vol Algérie : le groupe DHL ouvre ses locaux à Alger et Hassi Messaoud

Au cours du récent Conseil des ministres, l’équipe gouvernementale d’Aïmene Benabderrahmane a enclenché un plan de décongestion du trafic routier au niveau de la capitale. Pendant le Conseil des ministres, le ministre des Travaux Publics, monsieur Kamel Nasri a développé ce plan de décongestion.

À l’issue de la réunion, les autorités ont pris l’engagement de fluidifier le trafic routier sur les principaux axes routiers de la capitale. L’autoroute de l’Est et la rocade sud furent notamment ciblées. En prenant en compte l’évolution du trafic et certains aspects techniques, un chantier de mise en exécution sera proposé pour soulager les automobilistes algériens.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL