Emigration clandestine : Un réseau démantelé à Ain Témouchent

0

Les éléments de la gendarmerie nationale d’Ain Témouchent ont réussi, lundi, à démanteler un réseau spécialisé dans l’organisation de traversées clandestines par mer (trois de ses membres arrêtés et trois autres en fuite), mettant ainsi en échec une tentative d’émigration clandestine de 13 jeunes, a-t-on appris auprès des services compétents. Ce réseau criminel opérait à travers les plages « El Hilal » et « El Ain » situées dans la commune de Sidi Benadda et les plages de la commune de Ouled Kihel (Ain Témouchent), a-t-on indiqué. Trois éléments de ce réseau âgés entre 20 et 28 ans ont été appréhendés et trois autres sont activement recherchés, a-t-on ajouté, soulignant que l’opération a permis de déjouer une tentative d’émigration clandestine de 13 jeunes et la saisie d’un zodiac, d’un moteur automatique et de 6 bidons de 180 litres d’essence. Par ailleurs, les éléments de la Gendarmerie nationale à Oran ont arrêté la veille 14 personnes, dont des passeurs, dans le cadre de la lutte contre l’émigration clandestine par mer. La deuxième section de sécurité et d’intervention (SSI) de la Gendarmerie nationale de Misserghine a intercepté lors d’un barrage de contrôle au carrefour « Ain Khadidja » (commune de Mers Kébir), six personnes à bord d’un véhicule sans documents, avec en leur possession des devises et des sacs à dos contenant des vêtements et des gilets de sauvetage, a-t-on indiqué. L’enquête approfondie avec les mis en cause a renseigné sur l’organisation d’une traversée clandestine en mer et permis d’identifier et d’arrêter l’organisateur, a-ton ajouté. Aussi, un plan minutieux mis en oeuvre par des éléments de la brigade de Gendarmerie d’Ain Turck, une brigade de proximité soutenus par ceux de la SSI de Bousfer dimanche soir à la plage de Bousfer a permis l’arrestation de 7 autres personnes se préparant pour une traversée clandestine par mer, dont des passeurs et des aides, en plus de la saisie d’un plaisancier, de matériel, de 10 bidons en plastique pleins d’essence et d’une boussole, a-t-on encore signalé. Une enquête a été ouverte par l a brigade territoriale de la Gendarmerie nationale d’Ain Turck.
R.N.

Source : tribunelecteurs

tribunelecteurs

Laisser un commentaire