Emmanuel Macron dit regretté les tensions avec l’Algérie

AlgérieIl ya quelques semaines de cela, les relations entre la France et l’Algérie se sont fortement dégradées. En effet, le président français Emmanuel Macron avait fait des déclarations qui ont suscité l’ire des plus hautes autorités algériennes.

Le dirigeant français s’était notamment exprimé sur des points extrêmement sensibles comme la période de la guerre d’indépendance. Le locataire du palais de l’Élysée avait laissé entendre que la plupart des dirigeants algériens entretiennent une rente mémorielle pour accuser la France de tous les maux qui minent l’Algérie.

Ces propos de Macron ont créé un véritable malaise diplomatique avec des décisions fortes qui ont été prises dans la foulée. On se souvient notamment qu’Alger avait interdit le survol de son espace aérien par les avions de l’opération militaire Barkhane.

Macron fait son mea culpa

Dans un élan patriotique, des investisseurs algériens avaient pris la décision de ne plus commercer avec des entreprises françaises. Il y a eu une escalade des tensions et certaines personnalités algériennes ont demandé à ce que la langue française soit bannie.

Vu la tournure que prenaient les évènements, les autorités françaises ont essayé de clamer le jeu. Ce mercredi 10 novembre, la présidence française a rapporté les propos d’Emmanuel Macron qui, dans le quotidien L’Express, a regretté les polémiques et les malentendus qui ont fragilisé la coopération entre Alger et Paris.

D’après l’Élysée, Macron souhaite raffermir les relations entre les deux pays et créer des opportunités au profit des deux peuples. Pour Macron, il est important d’entretenir de saines relations avec l’Algérie qui est un acteur incontournable et un allié précieux dans la zone du Maghreb.

 

Lire aussi :
Deux navires algériens autorisés à reprendre la mer

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL