En 2022, le fonctionnement de l’État va peser sur les algériens

AlgérieLe pays est confronté à une terrible récession économique qui a mis à mal l’ensemble des secteurs d’activités. L’Algérie traverse une période inédite de son histoire. Les difficultés sont d’ordre multidimensionnel avec notamment une crise sanitaire qui s’étale dans la durée et une grogne sociale qui couve.

Pendant de nombreuses décennies, l’Algérie a misé sur le tout pétrole ce qui a rendu son économie vulnérable à d’éventuels chocs. C’est ce qui se passe actuellement avec la crise sanitaire du coronavirus et la volatilité au niveau du prix des hydrocarbures.

Et à la fin ce sont les algériens qui trinquent

Présentement, l’économie algérienne est très fragile. Les premières autorités tentent bien que mal d’actionner des mécanismes pour relancer l’économie, mais la tâche est très compliquée. L’État devra prendre des mesures fortes, courageuses et innovantes pour redynamiser son économie.

C’est dans ce contexte de morosité économique que le budget alloué au fonctionnement de l’État va connaître une hausse substantielle en 2022. En effet, selon le projet de loi de finances (PLF) exercice 2022, le budget de fonctionnement de l’État va passer de 5314,5 milliards de dinars en 2021 pour 6311,53 milliards de dinars en 2022.

On peut donc constater aisément qu’il ya eu une augmentation phénoménale. Avec ce budget de fonctionnement impressionnant, il est clair et certain que l’Algérie sera confrontée à un déficit budgétaire monstre l’année prochaine

Lire aussi :
Météo du jour : des pluies orageuses sur trois régions de l'Algérie

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL