in

En dépit de la précarité qui a touché le secteur : Alliance Assurances affiche de bonnes performances

Au moment ou le secteur des assurances est en berne en enregistrant une croissance négative de -3,8%, la compagnie privée Alliance Assurances exhibe ses bonnes performances financières au cours du premier semestre 2017.

En dépit d’une crise économique qui a frappé de plein fouet l’économie algérienne, notamment le secteur des assurances, la compagnie Alliance Assurances, a pu réaliser des résultats positifs durant le premier semestre 2017. Seule entreprise spécialisée dans les assurances à être cotée en Bourse, la compagnie a annoncé un chiffre d’affaires de 2,648 milliards de dinars soit une évolution de +3,61%, or que le marché des assurances a enregistré une croissance négative en s’établissant à -3,8%.
«Dans ce contexte difficile, la compagnie Alliance Assurances a enregistré un chiffre d’affaires en hausse de 3,61 %, grâce aux efforts de ses équipes qui œuvrent chaque jour, à porter la vision de la compagnie et à la traduire en actes concrets, au service de nos clients », écrit-on sur un communiqué de presse, rendu public, hier, par la compagnie privée. La compagnie fait état, dans le détail, d’un chiffre d’affaires de 2,648 milliards de dinars, un résultat brut de 195 millions de dinars, en hausse de 2% et d’un résultat net de 167,50 millions de dinars en hausse de 6,6%. La même source soutient qu’après la simplification de la prise en charge directe des sinistres, bris de glaces, au profit de ses assurés, Alliance assurances continue l’amélioration de ses processus de gestion de sinistres, dans l’objectif de maintenir sa place de leader de règlement de sinistre avec le meilleur taux de règlement du marché. Ainsi en 2016, la compagnie a enregistré un taux de 92 % et le plus petit stock de dossiers sinistres non réglés du marché, avec moins de 45 jours de stock, toutes années et toutes branches confondues. Par ailleurs, s’étalant sur les raisons de la morosité du marché des assurances, la compagnie a, encore une fois, dénoncé les pratiques de dumping et de sous-provisionnement. Pour elle, «la persistance de ces dysfonctionnements va réduire la résilience du secteur à long terme». En sus, Alliance Assurances, a fait savoir que la réduction drastique des importations notamment des véhicules a engendré une diminution du nombre de nouvelles immatriculations, ce qui s’est inévitablement répercuté sur le marché des assurances. « L’impact de cette conjoncture sur le marché des assurances a été quasi instantané et s’est traduit par la chute du chiffre d’affaire du marché, lequel enregistre au premier semestre une croissance négative qui s’établit à -3,8% ainsi que par le recul des primes au titre de la plupart des branches », a expliqué à cet effet le dit communiqué. Dans un autre sillage, s’agissant de la bonne gestion au sein de la compagnie, il a été annoncé l’introduction de « l’expertise à distance » qui est le premier module du genre permettant de professionnaliser l’expertise automobile. « L’objectif étant de réaliser par de nouveaux moyens technologiques et informatiques l’expertise des véhicules roulants accidentés. Ce nouveau processus permet d’accélérer les délais d’expertise et de mieux maîtriser le coût des réparations » a expliqué Alliance Assurances.
Lamia Boufassa

Source : lecourrier-dalgerie

lecourrier-dalgerie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *