EN L’ESPACE DE 3 JOURS : Plus d’une centaine de harraga interceptés

0

Une nouvelle vague de harraga, à bord d’embarcations de pêche, a pris le large, entre mardi et jeudi derniers, dans une tentative collective de regagner l’autre rive de la Méditerranée, plus précisément, l’île de la Sardaigne (Italie). C’est du moins ce que de nombreux médias italiens ont rapporté ce vendredi 17 janvier 2020.

De nouveaux débarquements qui portent le nombre global des migrants algériens arrivés sur les côtes italiennes depuis le début de l’année 2020 à plus de 200. Les mêmes sources, précisent à ce propos, que les premiers signes de cette nouvelle vague de débarquements de migrants clandestins, en provenance, d’Algérie ont été enregistrés par les Carabiniers, le vendredi 10 janvier, lorsque 8 Algériens sont arrivés en Maladroxie.
Mais, ces arrivées se sont intensifiées mardi, avec les nombreux petits bateaux qui ont commencé à affluer vers les côtes de l’île. Parmi les 134 Algériens débarqués, entre vendredi 10 et vendredi 17 janvier en cours, il n’y a qu’une seule femme et tous sont en bonne santé. L’un d’entre eux a été arrêté parce qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt délivré par le ministère public de Bologne en 2017. Il s’agit d’un homme de 48 ans qui doit purger une peine d’un an, 8 mois et 17 jours de prison pour association de malfaiteurs et trafic de drogue. L’homme se trouve maintenant dans la maison du district d’Uta, dans la province de Cagliari, soulignent les mêmes sources.

 

Lire aussi  La décision du Président Tebboune de décréter le 22 février Journée nationale saluée

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici