Entreprise portuaire de Mostaganem : Les travailleurs reprennent le travail et le PDG écarté

0

Les travailleurs de l’entreprise portuaire de Mostaganem, ont repris hier le travail après une grève qui a duré dix huit jours, soit du vingt cinq avril au douze du mois courant.

Ainsi, l’activité (déchargement et chargement), a été relancée au port après une longue paralysie ayant fait subir un grand préjudice financier à ladite entreprise. En effet, quand le délai passé, les prestataires pour chaque navire coûtent entre cinq mille et quinze dollars par jour.
C’est une fois, leurs revendications ayant trait à l’augmentation de 20% de leurs salaires et du départ du président directeur général à qui ils reprochent des dépassements des dilapidations, la hogra, le favoritisme, satisfaites, que les travailleurs ont repris leurs activités au port. Actuellement, l’entreprise portuaire est dirigée par un intérimaire, en l’occurrence Sebane Nacer en attendant que la tutelle nomme un nouveau PDG.
La compagnie maritime espagnole «Balerea» qui assure la liaison Mostaganem-Alicante qui s’est déplacée au port d’Oran depuis une semaine pour permettre d’assurer le transport des voyageurs, sera de retour à Mostaganem probablement dans les prochains jours, de même que les navires en rade au ports d’Oran et d’Arzew, suite à leur déplacement de Mostaganem, décidé par la tutelle, prise il y a quelques jours. Il y a lieu d’indiquer que des travailleurs souhaitent l’ouverture d’une enquête à l’encontre du PDG écarté pour les faits sus évoqués. Aussi, les travailleurs de l’entreprise portuaire qui avaient bloqué l’entrée et la sortie du siège de celle-ci durant la durée de la grève, ont organisé dans la nuit de dimanche à lundi derniers, une soirée animée par un groupe de Aissaoua qui jouaient de la flûte et le bendir et ce, pour fêter leur victoire.
Les travailleurs enthousiasmés, ont dansé au son du bendir. Certains ont fait venir leurs enfants. Cette fête a eu lieu sur un grand espace situé avant l’entrée du siège de l’entreprise portuaire. Hier dans la matinée, des cadres du groupe SERPORT qui chapeautent les entreprises portuaires, ont eu des discussions avec les responsables concernés et se sont rendus au port pour s’enquérir de la situation.
Charef.N

Source : ouestribune-dz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here