in

ESCROQUERIE : Mandat d’arrêt international contre le Promoteur ‘’Messaoud’’

Le Tribunal de Bir Mourad Rais a rendu son verdict dans l’incroyable affaire qui oppose plusieurs hauts responsables de l’Etat et des officiers de l’Armée à un promoteur immobilier de l’Ouest d’Alger. Ainsi, « H. Messaoud » écope de 4 ans de prison ferme et un mandat d’arrêt international a été émis à son encontre.
Ce dernier est accusé d’avoir émis des chèques sans provisions, selon ce que rapporte la chronique judiciaire d’Ennahar Online. L’affaire remonte au 6 mai 2019, quand un Colonel de l’Armée à la retraite se présente devant le procureur de la République prés Tribunal de Bir Mourad Rais. Il dépose plainte pour escroquerie contre l’homme d’affaires et Promoteur « H. Messaoud », qu’il accuse de lui avoir délivré un chèque d’un montant de 9.5 Milliards (centimes) qui s’est avéré sans provision. Il s’agissait du remboursement de l’achat de luxueux appartements acquis dans le cadre d’une promotion immobilière lancée en 2001 à Sidi Fredj (Ouest d’Alger).
S’en est suivi une série de plaintes du même type émanent d’anciens acquéreurs d’appartements et villas dans le cadre de cette promotion. Parmi ces deniers, on compte de nombreux hauts cadres de l’Etat et des officiers de l’Armée à la retraite. En effet, les prix de l’immobilier ayant explosé depuis le lancement de la promotion en 2001, « H. Messaoud » a décidé de rembourser les anciens acquéreurs afin de pouvoir revendre les logements au prix d’or à de nouveaux. Il s’est alors mis à partir de 2015 à signer des chèques sans provision à ses clients afin d’avoir les désistements en attendant de les indemniser une fois les nouvelles ventes effectuées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *