in

Évaluation des résultats du 1er trimestre

L’étrange satisfecit du ministère de l’Education

«Nous avions un défi à relever, à savoir lancer une année scolaire en retard en pleine pandémie. Avec les évaluations de ce premier trimestre, nous sommes optimistes», a déclaré Boubaker Seddik Bouazza, secrétaire général du ministère de l’Education nationale.

Selon elwatan.com, alors que tous les syndicats et les pédagogues alertent quant à la baisse du niveau scolaire durant ce premier trimestre, le ministère de l’Education nationale va à contresens. Son secrétaire général, Boubaker Seddik Bouazza, évoque des résultats satisfaisants.

Le département de Mohamed Ouadjaout est enfin sorti de son silence. La cause : afficher son optimisme quant aux résultats du 1er trimestre, considérés positifs dans les 3 paliers.

«Nous avions un défi à relever, à savoir lancer une année scolaire en retard en pleine pandémie. Avec les évaluations de ce premier trimestre, nous sommes optimistes», a déclaré le SG, lors d’un point de presse tenu hier au siège du ministère, avant d’estimer que le système de double vacation a été une «grande réussite». Une déclaration choc qui semble ne pas prendre en considération les déclarations des enseignants, des syndicats et des pédagogues.

Ces derniers alertent depuis le début de l’année scolaire sur les risques majeurs de décrochage des élèves suite au rythme de scolarisation marqué par des journées entières d’interruption d’apprentissage.

L’inspecteur général, Mustapha Benzemrane, a renforcé les propos de son supérieur en rapportant «la satisfaction des différents intervenants dans le secteur entre élèves, leurs parents et les enseignants. Nous avons constaté une stabilité d’apprentissage et un avancement appréciable dans les programmes malgré quelques retards», affirme-t-il.Advertisements

Sur ce dernier point, l’interlocuteur souligne que 100 établissements sur 2566 lycées sont en retard dans le programme d’histoire-géographie. La cause serait la diminution du volume horaire accordé à cette matière.

Des dispositions ont été prises, selon M. Benzemrane, pour contenir ce retard. Pour ce qui est des résultats, le ministère affirme que le primaire a enregistré une évolution dans les résultats meilleur que les années précédentes. Dans ce palier où le programme a bien évolué, 86% des écoliers ont eu la moyenne, voire plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *