Examens de fin de cycles : Belabed rassure les candidats et leurs parents

0

À l’approche des examens de fin d’année des trois cycles du secteur de l’Education nationale, le tout nouveau ministre du secteur, Abdelhakim Belabed, a animé hier au siège de son ministère à Alger une conférence de presse.

Ainsi, Abdelhakim Belabed a tenu à rassurer les candidats et leurs parents sur les efforts consentis par son département pour éviter tout incident lors des examens notamment ceux du BAC. Sur ce sujet, le ministre promet «un BAC 2019 sans faille et sans aucun cas de fraude.» Il dira que dispositions particulières et une batterie de mesures ont été réunies pour «assurer le bon déroulement de cet examen.»
En continuant son exposé, le ministre dira que plusieurs structures ont été sollicitées pour assurer le bon déroulement de cet examen pour lequel rien n’a été laissé au hasard. «Nous avons envisagé tous les scénarios et pris toutes les dispositions nécessaires pour empêcher les fuites ou la triche. Du point de vue du protocole, tout est établi, reste la problématique de sa mise en œuvre», rassure le ministre. Il rappellera ainsi que la mesure de la coupure de l’internet au début de chaque épreuve pour une durée d’une heure afin d’éviter les tentatives de fraude, a donné ses fruits lors des années précédentes et a eu de bons résultats.
Toujours dans le volet des mesures prises pour assurer un bon déroulement des examens, le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed a fait savoir, que le ministère de la Défense nationale (MDN) avait équipé les annexes de l’Office national des examens et concours (Onec) d’appareils de brouillage en vue de lutter contre la fraude lors des examens nationaux de l’année scolaire en cours. «Le ministère de la Défense nationale a fourni et équipé les annexes de l’Onec de brouilleurs sophistiqués» en vue de lutter contre toute tentative de fuite de sujets par voie électronique, saluant le MDN pour cette mesure très importante qui s’inscrit dans le cadre de la sécurisation des examens scolaires». Le ministre a précisé également que les annexes de l’Onec à Batna et Alger se chargeaient de l’impression de sujets du baccalauréat, tandis que les 7 autres annexes prendront en charge l’impression de sujets des épreuves du Brevet de l’enseignement moyen (BEM) et de 5e année primaire.
M. Belabed a affirmé que ce genre de mesures coercitives de lutte contre la fraude «ont démontré leur efficacité et permis de réaliser des résultats positifs ces dernières années, notamment avec la création de l’Organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication relevant du ministère de la justice, doté des moyens juridiques et réglementaires nécessaires». Il a insisté, à cette occasion, sur l’importance de dissuader le candidat au baccalauréat de recourir à la fraude électronique, «dont les conséquences sont déplorables (exclusion pour une durée de 5 ans pour les candidats scolarisés et 10 pour les candidats libres), déplorant, en outre, «la complicité de certains centres d’examens dans la diffusion et la distribution des sujets immédiatement après l’ouverture des plis des sujets».
Noreddine Oumessaoud

Source : ouestribune-dz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here