Exclusif. Tahar Allache a détourné l’argent de l’aéroport d’Alger pour offrir des équipements…. à la caserne Antar

Algerie Part Plus – Tahar Allache, le PDG de la société de Gestion des Services et Infrastructures Aéroportuaires (SGSIA) de  l’aéroport international d’Alger est auditionné depuis trois jours au niveau du ministère des Transports et des Travaux Publics, a appris Algérie Part au cours de ses investigations. 

Des hauts responsables du ministère des Transports lui ont sorti des dossiers et sulfureux inquiétants qui révèlent des  opérations très étranges avec la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI), la principale branche des services secrets algériens, à savoir l’ex-DRS, au niveau de la fameuse caserne Antar, le plus important centre opérationnel de la DGSI au niveau de la Capitale Alger.

En effet, de 2012 à 2013, Tahar Allache s’est offert le luxe d’équiper la caserne Antar avec du matériel vidéo TV dernier cri, des ordinateurs, des climatiseurs split, etc. Plusieurs camions de matériel électroménager et des équipements de bureautique ont été ainsi livrés par Tahar Allache à la caserne Antar. Des équipements qui ont été facturés sur la comptabilité de la SGSIA et payé par les deniers publics de la SGSIA au profit des locataires de la caserne Antar, à savoir les éléments de l’ex-DRS.

Lire cet article  Les coulisses du procès de Ghediri

Au ministère des Transports et des Travaux Publics, ces dossiers ont été déterrés pour réclamer des explications et des comptes à Tahar Allache, l’homme qui règne sur l’aéroport d’Alger depuis 2006 disposant ainsi d’un pouvoir grandissant au fur des années.

Mais aujourd’hui, l’heure des comptes a, semble-t-il, sonné. Lors de ses auditions au ministère des Transports, Tahar Allache a été pressé de s’expliquer et justifier l’utilisation des budgets, de l’argent public, de l’aéroport d’Alger pour équiper… la caserne d’Antar. Pourquoi le patron de l’aéroport d’Alger s’est permis de telles largesses envers les services secrets et notamment les responsables du principal centre opérationnel de la DGSI à Alger ? C’est la question qui ne cesse de revenir sur toutes les lèvres des responsables du ministère des Transports et des Travaux Publics.

Lire cet article  Benadberrahmane aux institutions financières internationales : "l'Algérie va prendre son destin en main

Selon nos investigations, au moment des faits, le commissaire aux comptes de la SGSIA avait à l’époque tenté de résister contre ces manoeuvres indélicates de Tahar Allache. En vain, malheureusement puisque le patron de l’aéroport d’Alger agissait comme un Pacha que personne ne pouvait contredire ou l’arrêter dans les détournements abusifs des deniers publics de la SGSIA.

D’après nos sources, les auditions de Tahar Allache ont commencé au ministère des Transports depuis jeudi passé. Elles se sont poursuivies jusqu’à lundi dernier. Le patron emblématique et inébranlable de l’aéroport d’Alger s’est déplacé au siège du ministère avec une Renault symbol conduite par son ami et bras droit Chakib Berrah, chef du département exploitation de la SGSIA. Il a évité de recourir aux services de son chauffeur attitré pour se protéger contre d’éventuelles fuites d’informations.

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS