in

Face à la propagation de l’épidémie : Les Algériens peu sensibilisés

Afin de réduire le risque d’importation et d’extension de cette pandémie, le ministère de la Santé rappelle aux citoyens algériens devant se rendre dans les pays où l’épidémie s’est propagée, de différer leur voyage, et aux ressortissants algériens établis dans les pays où le Covid-19 est actif d’ajourner également leurs visites familiales, sauf en cas de nécessité absolue.

La multiplication du nombre cas du Covid-19, qui est actuellement de 37 personnes, dont trois décès, sous-entend l’élargissement des mesures de prévention et l’élévation du niveau d’alerte. Outre le renfoncement du dispositif d’alerte, de contrôle et de surveillance, l’intensification des moyens de sensibilisation à travers une communication permanente sur toutes les mesures de prévention à tous les niveaux est recommandée.

«Il est important d’observer une bonne hygiène des mains en se lavant plusieurs fois par jour avec de l’eau et du savon liquide ou utiliser une solution hydro-alcoolique, se saluer sans se serrer la main et sans embrassades et éviter les regroupements et les déplacements inutiles ainsi que tout contact non obligatoire, veiller à l’utilisation de l’eau de Javel pour le nettoyage et la désinfection de son environnement», précise le Dr Samia Hamadi de la direction de la prévention au ministère de la Santé.

Et d’insister sur le fait que les personnes présentant des symptômes grippaux «devront se soumettre à un isolement au niveau de leurs domiciles et de contacter les urgences en cas de complications». Elle appelle la population à appliquer ces mesures avec rigueur et responsabilité pour la protection de tous.

Abondant dans le même ordre d’idées, le Pr Nafti, pneumo-phtisiologue et ex-chef de service des maladies respiratoires au CHU Mustapha Pacha, estime que pour freiner la propagation de ce virus, il est important de multiplier les actions de sensibilisation envers la population, qui doit prendre conscience du danger et de la gravité de cette maladie sur les personnes âgées et les malades chroniques. Rappelant que l’épicentre de l’épidémie est l’Europe, selon l’OMS, le Pr Nafti signale que la situation risque d’exploser, si toutes ces mesures ne sont pas prises au sérieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *