Fethi Ghares et Nordine Aït Hamouda maintenus en prison

+ RECENTS

Abonnez-vous à notre chaine youtube

La chambre d’accusation près la Cour d’Alger a rejeté, ce dimanche, la demande de liberté provisoire introduite par les avocats du coordinateur national du MDS, Fethi Ghares, et de l’ancien député Noureddine Aït Hamouda, en détention à la prison d’El Harrach, a appris Liberté auprès de la défense des deux accusés.

Fethi Ghares, arrêté à son domicile à Alger, puis  placé sous mandat de dépôt, le 1er juillet dernier, par le tribunal de Baïnem (Bab El Oued), est poursuivi pour « atteinte à la personne du président de la république, outrage à corps constitué, diffusion au public de publications pouvant porter atteinte à l’intérêt national, diffusions d’informations pouvant porter atteinte à l’unité nationale, diffusion d’informations pouvant porter atteinte à l’ordre public », selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Nordine Aït Hamouda, arrêté à Béjaïa, alors qu’il rentrait à l’hôtel après  avoir  animé une conférence  débat dans le café littéraire de Tichy, a été placé sous mandat de dépôt le 26 juin dernier par le tribunal de Sidi M’hamed. Il est poursuivi pour « atteinte à des symboles de la nation et de la révolution, offense à un ancien président et incitation à la haine et  à  la discrimination raciale », selon la même source.

Liberté Algérie – Le Quotidien

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES PLUS LUS

NE MANQUEZ PAS !