France : deux prétendants au fauteuil de l’Élysée promettent de réduire drastiquement l’immigration

AlgérieL’élection présidentielle française approche à grands pas et une liste des potentiels candidats est en train de se mettre en place. Selon de nombreux spécialistes de la scène politique française, un second tour est inévitable.

Emmanuel Macron sera l’homme à battre. Le président français, malgré toutes les péripéties qu’il a connues au cours de son mandat, jouit d’un capital sympathie non négligeable auprès de l’opinion. On connaît déjà diverses personnalités qui ont annoncé leur intention. Il ya Xavier Bertrand du parti Les Républicains, Anne Hidalgo, la maire socialiste de Paris, Maine Le Pen du Rassemblement National (RN).

On n’oublie pas l’OVNI Eric Zemmour qui pourrait jouer les trouble-fête dans la course à la présidentielle. L’ancien animateur de Cnews est clairement l’une des grandes surprises de cette compétition électorale. D’aucuns estiment que c’est bien Zemmour qui se présentera face à Emmanuel Macron lors du second tour de la présidentielle.

Dans les différents débats qui sont menés, on remarque que les candidats mettent l’accent sur des sujets tabous comme l’immigration ou la religion. Pour ce faire de l’audience, certaines ont pris pour cible l’Algérie qui est actuellement en froid avec la France.

L’immigration et l’Algérie, l’arme de séduction des candidats LR

Xavier Bertand s’est déclaré candidat pour le compte du parti LR. Mais il n’est pas seul, car Eric Ciotti, un autre cadre du parti, veut aussi conquérir l’Élysée. Hier soir les deux hommes politiques étaient sur le plateau de la chaîne BFM TV et ils ont évoqué la question de l’immigration.

Les deux prétendants ont clairement déclaré qu’ils vont mettre en place des mécanismes pour réduire conséquemment le phénomène de l’immigration. Xavier Bertrand propose de baisser de 30 % l’immigration de travail et de 50 % l’immigration estudiantine. L’ancien ministre de Sarkozy souhaite également durcir les conditions d’octroi de visas.

Eric Ciotti est dans la même lancée et propose d’élaborer un plan de contrôle strict des demandes d’entrées sur le territoire français. Les deux hommes avaient des postures très rigides sur l’immigration. C’est dans un mois que se tiendra le Congrès des Républicains pour désigner celui qui va représenter le parti à la présidentielle d’avril prochain.

 

Lire aussi :
Libye : le fils du défunt dirigeant Mouammar Kadhafi officiellement candidat

 

 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL