in

France : l’Algérie premier fournisseur de cigarettes de contrebande à Marseille

Algérie – A Marseille, on préfère fumer des cigarettes algériennes. A en croire le journal La Provence, pas moins de 81% du tabac consommé illégalement dans la deuxième plus grande ville de France provient d’Algérie. Et qui a dit que notre pays n’exportait pas !

Selon la même source, ces cigarettes, commercialisées par des vendeurs à la sauvette en plein centre-ville de Marseille, sont acheminées essentiellement par voie maritime et, à moindre mesure, par voie aérienne. « Le produit alimente ensuite un immense réseau de vendeurs à la sauvette dont le maillage visible couvre essentiellement l’hyper centre (Noailles) et les quartiers Nord (Arnavaux) », explique ce média local.

Profitant des prix élevés du tabac français, la vente du tabac algérien est devenue un marché juteux pour certains réseaux de contrebande. La Provence l’affirme : « Pour les commanditaires, le jeu en vaut la chandelle puisque la Seita (Société d’exploitation industrielle des tabacs et des allumettes) estime que pour 1 € investi, le gain est de 20 €… ».

En juillet dernier, un rapport annuel du think-tank britannique Royal United Services Institute (RUSI) a affirmé que le tabac en provenance d’Algérie équivalait à 31% du flux illégal de cigarettes en direction de la France en 2016.

Globalement, Ce trafic représentait durant la même année quelques 3,19 milliards de cigarettes, soit une augmentation de 300% par rapport à l’année 2012, d’après le même rapport.

Somme toute, il s’agit d’un trafic de 300 containers par an.

Tags

Source : alg24

alg24