Gaïd Salah : La sécurité et la stabilité de l’Algérie dérangent «énormément» les ennemis du peuple

0

Le général de corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP) a souligné mercredi à Alger, que la sécurité et la stabilité de l’Algérie sont un «legs précieux», qui dérange «énormément les ennemis du peuple algérien».

«Dans ce contexte, j’ai eu à le dire à maintes reprises, et je le répèterai encore une fois, car je ne me lasserai jamais de répéter et de m’enorgueillir de la grandeur de la relation et de la confiance qui lie le peuple à son armée en toutes circonstances. Ainsi et partant de la grandeur de cet excellent capital relationnel, je me suis engagé en toute sincérité et abnégation, conscient même de la profondeur de mes propos que la sécurité de l’Algérie, sa stabilité, sa souveraineté nationale et son unité populaire et territoriale sont un legs précieux et inestimable qui incombe aux éléments de l’ANP, digne héritière de l’ALN», a déclaré M. Gaïd Salah à l’Ecole Supérieure de Guerre (ESG), alors qu’il présidait la 12e Session du Conseil d’Orientation de l’ESG, en présence des commandants de Forces, du commandant de la 1ère Région militaire et des Directeurs centraux membres du Conseil d’Orientation de l’Ecole.
«Ce précieux legs que nos forces armées font de sa préservation, a-t-il ajouté, leur préoccupation majeure et leur mission fondamentale, et que notre Armée s’engage à s’en acquitter de la manière la plus judicieuse et la plus correcte, en toutes conditions et circonstances, dérange énormément les ennemis du peuple algérien à l’intérieur comme à l’extérieur», indique un communiqué du ministère de la Défense nationale.
«Ces ennemis qui excellent dans la saisie des opportunités et qui pêchent dans des eaux troubles et maîtrisent l’art des interprétations fausses et tendancieuses, ignorent que le peuple algérien conscient, authentique et attaché aux préceptes de sa religion islamique, qui comprend parfaitement le sens du verset coranique +et ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction+, sait de fait et de par les dures expériences qu’il a vécues, durant la période du colonialisme français, ensuite durant la décennie noire du terrorisme, de par son sens de patriotisme comment faire face aux crises que connait son pays et comment contribuer avec un patriotisme élevé à déjouer les plans de ceux qui guettent son pays», a averti M. Gaïd Salah. Il a fait savoir que le peuple algérien est «un grand peuple qui ne craint guère les crises quelle que soit leur ampleur et son sort demeurera de tout temps le triomphe et la victoire», précise un communiqué. M. Gaïd Salah a souligné, à ce propos, «l’importance de cette rencontre qui coïncide avec la célébration par notre pays, ces jours-ci, du 57e anniversaire de la fête de la Victoire, prévu le 19 mars».
«Ce mois de chouhada qui ont été hissés aux plus hauts rangs d’honneur par Allah, et qui ont légué cette terre d’Algérie aux Algériens nobles, de génération en génération», a-t-il dit, réitérant de la «fierté» éprouvée par l’ANP quant à «la grandeur de la relation solide entre le peuple et son armée». Par ailleurs, le général de corps d’Armée a mis en valeur le «haut niveau» atteint par l’ESG dans le domaine de la formation supérieure sanctionnée par le diplôme de doctorat en sciences militaires, qui «a permis de former, au profit des différentes Forces, des cadres d’élite hautement qualifiés».
«La voie d’enseignement que nous voulons que l’Ecole Supérieure de Guerre prenne en charge consiste à être en parfaite harmonie avec le niveau professionnel qu’a atteint l’ANP. Cette harmonie qui signifie la formation de cadres de haut niveau, maîtrisant la réflexion avec professionnalisme, qui en fait de son parcours professionnel prestigieux et productif, un prolongement naturel de l’objectif auquel tendaient et aspiraient nos valeureux Chouhada», a-t-il fait remarquer. Pour lui, atteindre ces résultats intellectuels élevés sera «la passerelle adéquate menant à l’achèvement de résultats sur le terrain à même de contribuer au développement auquel on aspire au sein de notre Armée».
«Ce développement qui fera de la renommée de l’Algérie, a-t-il expliqué, une assise et une motivation qui la tire toujours vers le haut et vers le mieux. Car l’armée qui est convaincue que la réputation d’un pays de martyrs est une réputation d’un éclat pérenne qui ne sera nullement impactée par un quelconque facteur interne ou externe, saura indéniablement que le peuple du pays des martyrs est un peuple qui valorise sa bonne réputation à sa juste valeur et accorde au devoir de la préserver avec sagesse et pondération un grand intérêt».
«L’Armée pourvue de cette vision judicieuse et clairvoyante, œuvrera inlassablement à se remémorer son passé séculaire et tirera de ses enseignements ce qui l’aide à se hisser à la hauteur de la réputation de sa patrie et de son peuple», a indiqué M. Gaïd Salah. Le général de corps d’Armée a rappelé également «l’importance» accordée aux différents établissements de formation et d’enseignement de l’ANP, à leur tête, l’ESG qui «recèle désormais d’expériences confirmées dans le domaine de la formation et de l’enseignement supérieur, permettant d’optimiser le niveau de performance et d’aboutir à des résultats favorables dans le processus global de développement de l’ANP».
«Notre démarche active et notre ambition légitime que nous avons œuvré avec persévérance à concrétiser sur le terrain, sous l’égide de Son Excellence Monsieur le président de la République, chef suprême des Forces Armées, ministre de la Défense nationale, est de permettre à l’ESG d’atteindre de hauts rangs, afin de mériter à juste titre la considération et la gratitude dans les missions qui lui sont dévolues, pour devenir, de fait, la source d’élites, de compétences et d’aptitudes aux cerveaux fertiles, capables d’anticiper les défis qui pourraient se profiler dans les horizons proches voire lointains et d’analyser les indicateurs des évènements et des évolutions, avec toutes leurs constantes et variables, afin de fournir une lecture correcte et appropriée», a souligné le général de corps d’Armée. M. Gaïd Salah a, ensuite, suivi un exposé global présenté par le commandant de l’Ecole, portant sur le bilan des objectifs atteints depuis la dernière session du Conseil d’Orientation de l’ESG et sur les plans prévus pour l’année prochaine. Il a procédé ensuite à l’inspection de quelques structures administratives et pédagogiques, à l’instar de la Division de Formation et du simulateur de jeux de guerre, qui est un outil technologique et pédagogique moderne, permettant de simuler le champs de batailles avec ses diverses actions et manœuvres et qui permet également aux stagiaires d’être proches de l’environnement des guerres contemporaines, précise le communiqué. A noter que M. Gaïd Salah a présidé la 12e Session du Conseil d’Orientation de l’ESG conformément aux dispositions du Décret présidentiel du 26 septembre 2005 portant création de l’Ecole Supérieure de Guerre.

Source : ouestribune-dz

ouestribune-dz

Laisser un commentaire