Gendarmerie nationale : Des véhicules banalisés dans 31 wilayas contre les chauffards

0

La Gendarmerie Nationale a décidé d’élargir l’utilisation des véhicules banalisés au niveau de 31 Groupements Territoriaux, et ce, pour lutter efficacement contre l’insécurité routière et les chauffards inconscients.

À noter que l’expérimentation de l’action banalisée, a été mise en place en 2013, par des unités de sécurité routière de 4 groupements territoriaux (Alger, Blida, Tipaza et Boumerdès) sur des tronçons routiers, préalablement choisis, dans le but d’évaluer cette action banalisée. Ainsi, il a été démontré qu’elle a eu un effet dissuasif, réel et un impact positif sur les usagers de la route, permettant ainsi, la baisse des accidents et des infractions liées aux attitudes habituelles des conducteurs.
En 2014, compte tenu de ces résultats encourageants, le commandant de la Gendarmerie nationale a décidé d’étendre cette action, dans une première étape à 24 autres groupements territoriaux qui ont enregistré le taux le plus élevé d’accidents et de victimes.
Après 5 ans, le Commandement de la Gendarmerie Nationale a opté, encore une fois, pour l’élargissement de l’emploi des moyens banalisés pour que le nombre des groupements territoriaux équipés avec ce genre de moyens (véhicules et motocyclettes banalisés de la Gendarmerie Nationale) pour atteindre 31 Groupements Territoriaux. Ainsi, l’action de ces brigades mobiles se déplaçant à bord de motocyclettes et de véhicules banalisés consiste à rechercher et réprimer les infractions constatées en plein trafic routier et contrôler les agissements des conducteurs tandis que les enfreignants sont interceptés par des Gendarmes en tenue réglementaire pour contrôle et la relève des contraventions.
À rappeler que l’action banalisée des unités de sécurité routière de la Gendarmerie Nationale a eu un impact positif sur les usagers de la route, ce qui a permis d’enregistrer une baisse des accidents de la route et de certaines infractions habituelles liées aux comportements des conducteurs et usagers de la route. Ainsi, le Commandement de la Gendarmerie Nationale a admis pour l’élargissement de l’emploi de ces moyens pour le reste des unités disséminées sur l’ensemble du territoire national et qui touche actuellement 31 Groupements Territoriaux, en attendant de généraliser cette opération à toutes les unités territoriales de sécurité routière de la Gendarmerie Nationale.
Par ailleurs, les unités de sécurité routière de la Gendarmerie Nationale ont exécuté durant l’année 2018, 21.991 services exécutés sur leur territoire de compétence en utilisant les moyens banalisés, durant lesquels, ils ont enregistré 4.744 délits et 140.636 infractions liées au code de la route. Durant le 1er trimestre de l’année 2019, les unités de la gendarmerie nationale ont exécuté 4783 services lors desquels, 837 délits et 22.231 infractions liées au code la route, ont été enregistrés.
Alger: Noreddine Oumessaoud 

Source : ouestribune-dz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here