Gouvernement Benabderrahmane : moins de superflus pour plus d’efficacité

Algérie – Voilà quelques semaines maintenant qu’Aymen Benabderrahmane a été désigné par le président Tebboune, nouveau Premier ministre de l’Algérie. Il succède ainsi à Abdelaziz Djerad avec pour objectif d’enclencher une nouvelle dynamique au sein de l’exécutif.

Le nouveau Premier ministre est attendu sur plusieurs chantiers. Il faut dire que les algériens l’attendent au tournant surtout après le mini fiasco des élections législatives. Cette consultation électorale a été marquée par un très fort taux d’abstention ce qui a montré qu’il y a une véritable crise de confiance entre les algériens et les premiers dirigeants.

Conscient de cette situation, le président Tebboune a dans son adresse à la nation indiqué qu’il allait tout mettre en œuvre pour rétablir la confiance avec les algériens. Il a également promis de lutter âprement contre les maux qui minent la société telle que le fléau de la corruption. Aymen Benabderrahmane devra donc s’atteler à suivre cette feuille de route pour ne pas décevoir à nouveau le peuple algérien.

Benabderrahmane va devoir innover 

Avec le gouvernement Djerad, on avait assisté à la floraison de plusieurs ministères et institutions qui souvent devaient mener les mêmes missions. Cette redondance au sein de l’exécutif ne permettait pas une bonne coordination de l’action gouvernementale et il arrivait souvent qu’on assiste à des scènes de cacophonie parce que les différents ministres se marchaient sur les pieds.

Pour réussir sa mission, Benabderrahmane va devoir aller à contre-courant de l’équipe Djerad. Plusieurs avis estiment qu’il faut que le Premier ministre ait l’audace de procéder à la fusion de plusieurs ministères pour en faire une seule entité qui va révéler beaucoup plus efficace.

En plus de l’aspect efficacité, le gouvernement va faire d’importantes économies en fusionnant les ministères qui ont à peu près le même rôle. Dans un contexte de récession économique accentué par la crise sanitaire du coronavirus, les ressources de l’État devront être utilisées avec parcimonie. Les économies réalisées pourront servir de sources d’investissement dans divers secteurs.

Lire cet article  Algérie: le Programme d'Action du Gouvernement adopté par les députés

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS