Grave scandale au sein de l’institution militaire : l’ex-secrétaire particulier de Gaid Salah fait fuiter depuis la prison militaire de Blida des accusations inouïes contre Chengriha

C’est tout simplement inouï ! L’ex-secrétaire particulier de Gaid Salah, l’adjudant-chef Guermit Bounouira, a fait fuiter depuis la prison militaire de Blida, l’un des endroits les plus sévèrement surveillés de tout le pays, plusieurs vidéos dans lesquelles il lance de très graves accusations de corruption contre l’actuel patron de l’institution militaire, le chef d’état-major de l’armée algérienne, le général Said Chengriha. 

Dans ces vidéos qui ont fuité sur les réseaux sociaux, et diffusées massivement par de nombreuses pages Facebook et des chaînes Youtube, le fameux Guermit Bounouira a révélé de nombreuses informations sur des dossiers judiciaires classés Secret-Défense par la Justice militaire. Des dossiers qui impliquent de nombreux officiers supérieurs de l’institution militaire, à savoir des généraux, des colonels ou même des généraux-majors qui étaient dans le viseur du défunt l’ex-Chef d’Etat-Major, Ahmd Gaid Salah, pour leur implication dans plusieurs scandales de trafic de stupéfiants, d’armes et de contrebande.

Depuis sa cellule à la prison militaire de Blida, Guermit Bounouira, a révélé les noms de plusieurs officiers supérieurs  qui occupent aujourd’hui des postes-clés au sein de l’entourage de Said Chengriha. Ce dernier est lui-même gravement accusé par l’ex-secrétaire particulier de Gaid Salah qui lui impute de nombreux scandales liés à la contrebande d’armes, orchestrée par un réseau mafieux disposant de nombreux complices militaires qui commerçait avec les armes volées ou transférées illicitement depuis la Libye,  lorsqu’il était à la tête de la IIIe région militaire (Béchar) durant de nombreuses années.

Lire aussi :
« l’Algérie est une fierté pour l’Afrique», dixit Patrice Motsepe le Président de la CAF

Guermit Bounouira est revenu également sur les circonstances de sa « fuite précipitée » en Turquie. Il a expliqué à ce propos qu’il se sentait dangereusement menacé parce que Said Chengriha aurait cherché à l’incarcérer, voire attenter à sa vie, afin de le faire traire pour toujours et éviter ainsi que les secrets les plus sulfureux sur le passé de Chengriha ne se propagent comme une traînée de poudre au sein de l’Armée algérienne.

Signalons enfin que ces vidéos fuitées sur les réseaux sociaux ont suscité un énorme buzz en Algérie. Elles ont soulevé l’indignation générale car de nombreux algériens ne comprennent pas comment « le linge sale » de leur Armée puisse s’étaler de la sorte sur la place publique. Jusqu’à l’heure où nous mettons en ligne notre article, le ministère de la Défense Nationale n’a pas encore réagi à ces vidéos fuitées depuis… la prison militaire de Blida.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL