GRèVE DU SYNDICAT NATIONAL DES TRAVAILLEURS DU SECTEUR DU COMMERCE (SNTC) : Le ministère dénie la légitimité au mouvement

0

Le ministère du commerce a contesté, hier, dans un communiqué, la légitimité de la grève, déclenchée mardi dernier par le syndicat national des travailleurs du secteur du commerce (SNTC) devant le siège du ministère et des directions régionales et de wilayas pour réclamer l’amélioration des conditions de travail des agents de contrôle.

La même source a indiqué, dans ce sens, que le SNTC « n’a pas respecté la déontologie syndicale et la plateforme de dialogue signée lors des réunions de concertation », précisant que ces revendications  n’ont pas été évoquées lors des réunions « marathon » auxquelles a pris part, également, la filière du commerce relevant du Syndicat national autonome des personnels de l’administration (SNAPAP).
La source a ajouté qu’à travers cette décision de grève, les représentants des organisations syndicales tentent de troubler les missions du secteur du Commerce, d’autant que certains veulent
« éloigner » les agents de contrôle de l’accomplissement de leurs missions; ce qui servira les spéculateurs.Le ministère a affirmé, par ailleurs qu’il introduirait un recours concernant la légitimité de cette grève auprès des instances compétentes. Il a, tout de même, réitéré, dans son communiqué, sa conviction quant à la légitimité de ces revendications, d’autant qu’il a entamé, depuis décembre 2018, des séances de travail et de dialogue avec les parties, à travers la création de deux groupes de travail conjoints, composés de cadres de l’administration centrale, de représentants de partenaires sociaux (SNAPAP filière commerce et syndicat national des travailleurs du commerce
« SNTC UGTA », en vue d’examiner les revendications selon la priorité, a souligné le ministère du Commerce. Pour ce qui est des revendications en cours de concertation, la même source a fait état de l’élaboration d’un projet de décret exécutif portant augmentation des primes et élaboration d’une nouvelle prime appelée « prime sauvegarde de l’économie nationale en attente de validation ». Concernant le statut des travailleurs du secteur, le communiqué a indiqué que les services du ministère ont œuvré à l’élaboration d’un projet de décret exécutif contenant plusieurs amendements des chapitres en vigueur, tout en consultant le partenaire social.
La même source tient à affirmer, également qu’il avait été convenu de temporiser dans l’envoi du projet d’amendement en vue de permettre au syndicat national des agents de contrôle du ministère du Commerce et du syndicat national des travailleurs des corps communs, qui sont en cours de consultation, de présenter leurs propositions en la matière.
Mehdi Isikioune

Source : lecourrier-dalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here