Guerre d’algérie: la France fera t’elle enfin acte de repentance?

Algérie –Après l’annonce de la ministre de la Culture française d’ouvrir les archives judiciaires de la police et de la gendarmerie sur la Guerre d’Algérie quinze années avant le délai imparti. l’on se pose un grand nombre de questions qui méritent des réponses bien précises

 

la France dira t’elle enfin la vérité sur ce qui s’est passé durant la guerre d’Algérie?  Si, à première vue, Macron semble aller dans le sens de la politique « des petits pas », la préconisation du rapport sur la réconciliation mémorielle remis en janvier de l’année en cours par l’historien Benjamin Stora, en revanche, le doute subsiste encore sur la sincérité de l’annonce inattendue du ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. En effet, a en croire plusieurs observateurs  cette déclaration à ce moment précis et le contexte dans lequel celle-ci intervient, marqué par une avancée fulgurante des mouvements nationalistes extrémistes, plaident en faveur d’un coup politique. Mieux certains, observateurs suspectent Emmanuel Macron d’instrumentaliser la question mémorielle à des fins électorales.

Il ne faut présumer de rien. Mais deux certitudes : le bilan du Président sortant, attaqué de toutes parts à l’occasion de la campagne présidentielle nauséabonde qui s’est ouverte, n’est pas reluisant, notamment aux yeux des plus précaires ; sa réélection n’étant plus de l’ordre d’une formalité. Il faut alors y voir de multiples raisons en conséquence desquelles d’aucuns considèrent la décision de la ministre de la Culture, sans le moindre doute, sous la dictée du président Macron, n’a donc qu’un seul et unique objectif : créer la polémique, susciter l’algarade avec les courants d’extrême droite en très nette progression dans l’opinion, ainsi qu’avec les nostalgiques de la colonisation et d’une France esclavagiste, dans le but de bipolariser la vie politique française, d’un côté la galaxie de la fachosphère et, de l’autre, le prétendu progressiste Emmanuel Macron, seule chance pour ce dernier de rempiler.

Lire aussi :
euro dinar : voici le taux de change de ce mercredi 8 décembre

Le geste d’ouvrir les archives sur la guerre d’Algérie au public peut être synonyme d’une forme d’audace, à la condition et si et seulement si le geste venu à être suivi d’effet. Mais rien ne confère à l’annonce de la ministre de la Culture française plus de crédibilité, dans la mesure où Emmanuel Macron, tout au long de son mandat, a eu, à maintes reprises, à renier des positions autrement plus tranchées.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL