Guerre d’indépendance : comment la France voulait instrumentaliser l’image de la femme algérienne

Algérie – La guerre d’indépendance algérienne est l’une des plus marquantes de l’histoire du continent africain. En effet, sous domination française, les algériens ont lutté de toute les forces pour arracher leur indépendance. Ce fut une période qui a marqué les consciences collectives.

La guerre d’indépendance s’est faite dans la douleur, le sang et les larmes. Pendant de nombreuses années, c’est tout un peuple qui s’est levé pour dire stop à la colonisation. Les algériens étaient prêts à payer le prix fort pour avoir leur indépendance et effectivement ils ont payé ce prix.

Pour rester maître de l’Algérie, la France a commis des atrocités et nombreuses d’entre elles ne sont malheureusement pas relatées dans l’histoire. Les leaders de la résistance algérienne furent traqués, torturés et assassinés. Mais malgré cela, le peuple a tenu bon et a finalement arraché son indépendance.

Guerre psychologique 

La France était prête à tout pour annihiler toutes velléités indépendantistes. Tout récemment, des archives publiées qui ont été relayées par le journal Le Monde ont montré que la France voulait tordre le cou à l’image de la femme musulmane algérienne pour créer une sorte de confusion et demeurer au pouvoir.

Il faut savoir qu’à cette époque, l’Algérie disposait de spécialistes de la guerre psychologique. Ils avaient notamment pour mission de pousser des femmes algériennes à refuser de porter le voile pour manifester leur soutien à la France. Une des photos des archives est assez interpellatrice.

On y voit une femme algérienne très embarrassée qui applaudit et se voit enlever son haïk un vêtement qui a une forte valeur traditionnelle dans la culture maghrébine. La scène se déroulait au niveau du gouvernement général d’Alger, le 18 mai 1958. Elle a été savamment orchestrée par la France. Les archives qui viennent d’être publiées représentent un pan important de l’histoire algérienne.

Lire cet article  Algérie : hausse de 33,22% en 2020 du Marché postal

Abonnez-vous à notre chaine youtube

1 COMMENTAIRE

  1. Le sarouel c’est traditionnel, la fouta, la blouza, c’est traditionnel ! Le Haïk ? Vêtement musulman importé par les turcs au 16 -ème siècle , c’est peut être traditionnel pour les musulmans qui rêvent encore de l’empire Ottoman , mais pas pour tout les habitants du Maghreb. Quant aux français … on est plus à une découverte glauque … mais on devrait s’occuper des envahisseurs actuels non ? Car aujourd’hui le Haïk a presque totalement disparu, remplacé par le niqab et le hijab .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS