Handball (seniors filles) : Pas d’accession en Excellence pour l’Amicale d’Oran

0

L’Amicale du handball oranais a échoué dans la course à l’accession en Excellence (seniors filles) terminant à la 4e position lors des play-offs achevés samedi, mais son président et entraineur Mustapha Doubala impute la responsabilité de cet échec à l’arbitrage qu’il a qualifié de «scandaleux». «J’avais l’impression que tout était programmé pour nous barrer la route de la montée, figurez-vous qu’après avoir été victimes d’un arbitrage scandaleux, l’un des arbitres de notre match contre Mila, en l’occurrence, Chambou, s’est permis même d’agresser l’une de nos joueuses pour avoir rouspété ses décisions», a déclaré à l’APS l’ancienne star du hand algérienne. Informant que la direction de son club a déposé plainte contre cet arbitre, il a appelé les responsables de la Fédération algérienne de handball d’assumer leurs responsabilités «pour qu’il n y ait plus de tels agissements à l’avenir et qui ne font que ternir davantage l’image de marque du jeu à sept algérien», a-t-il dit. L’Amicale avait pourtant démarré en trombe ces Play-off en remportant ses deux matchs lors du premier tournoi déroulé en fin de février dernier à Alger. Mais pour le deuxième et dernier, tenu également à Alger (salle Baraki), elle a perdu ses deux rencontres au menu. «On tablait énormément sur le premier match contre Mila pour accéder. On avait même mené au terme de la première période sur le score de 15-13, mais apparemment, beaucoup de choses se sont passées à la mi-temps, puisque dès notre retour des vestiaires l’arbitrage commençait à faire des siennes aidant l’adversaire à nous battre sur le score de 32-27, un score qui ne reflète guère à mon avis le rapport de force entre les deux équipes», a encore déploré le pivot de la légendaire sélection nationale des années 1980.
Le même responsable a fait savoir, en outre, que son équipe a failli abandonner le tournoi après s’être sentie lésée par l’arbitrage, «mais par respect au public présent dans la salle nous avons consenti à aller au terme du deuxième match contre la formation de Mouloud Maameri (Tizi Ouzou), malgré le parti pris flagrant des arbitres dans cette rencontre qui n’avait pourtant aucun enjeu puisque l’équipe de Mila avait déjà scellé le sort du seul billet donnant accès à l’excellence», s’est-il insurgé. Malgré cette déception, Mustapha Doubala assure que son club poursuivra sur la même ligne de conduite, à savoir la formation de jeunes joueuses, «car il s’agit de la vocation de ce club créé en 2014».
«Nous avons une équipe dont la moyenne d’âge est de 21 ans. Nos joueuses sont toutes issues de nos catégories jeunes contrairement aux autres adversaires. Le fait d’atteindre les Play-off constitue déjà une réussite pour nous.
Personnellement, je suis persuadé qu’avec un arbitrage correct, on aurait réussi l’accession», a ajouté Doubala, dont l’équipe est qualifiée aux quarts de finale de la Coupe d’Algérie, «mais elle n’en fait pas un objectif», selon ses dires.

Source : lecourrier-dalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here