Hassan Rebehi répond aux maires qui refusent d’organiser l’élection présidentielle (Vidéo)

3

Hassan Rebehi répond aux maires qui refusent d’organiser l’élection présidentielle (Vidéo)

DIA-17 avril 2019: Le ministre de la Communication et porte parole du Gouvernement Hassan Rebehi a réagit à la décision des maires qui refusent de participer à l’organisation de l’élection présidentielle du 4 juillet indiquant qu’à travers cette attitude anti-administration centrale, ils démontrent que leur élection à la tête des Assemblées Communales n’est pas légitime. 

Cette réaction du gouvernement intervient après que plusieurs maires notamment de la wilaya de Tizi-Ouzou aient annoncé leur refus de s’associer à l’administration centrale du premier ministère pour organiser l’élection présidentielle prévue pour le 4 juillet. 

Par ailleurs le ministre de la Communication et Porte-parole du Gouvernement, Hassane Rabehi a affirmé que les services de sécurité « n’ont reçu aucune instruction » de réprimer les marches populaires appelant au changement et à la rupture avec le régime en place.

« Nous avons des services de sécurité et une Armée républicaine qui ne se donneront jamais le droit ou la liberté d’utiliser la force contre les citoyens », a notamment déclaré le ministre, saluant ces marches exprimant « l’amour de l’Algérie.

Dans le même sillage, le Porte-parole du gouvernement a démenti « une quelconque forme de musèlement de l’opposition », précisant que « les médias publics n’ont jamais été instruits dans ce sens, et demeurent ouverts à tous, pour peu que soit respectés l’intérêt suprême du pays et le citoyen ».

Evoquant le discours du Général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP), dans lequel il avait appelé à poursuivre les individus impliqués dans des affaires de corruption et de dilapidation des deniers publics, M. Rabehi a qualifié ce discours de « décisif », estimant qu’il (le Général de corps d’armée) « avait certainement des informations sur la base desquelles il a parlé de ce dossier, sans omettre le rôle de la Justice dans le traitement de ce genre d’affaires ».

A une question sur des ministres empêchés par les citoyens d’effectuer des visites dans certaines wilayas, le ministre a relevé « un nombre de contestataires non représentatif des populations de ces wilayas », appelant, face à « ces manipulations, tout un chacun, notamment les médias, à la sensibilisation à l’impératif de préserver l’intérêt suprême du pays ».

Rappelant, dans ce cadre, que les membres de l’actuel gouvernement « sont les enfants du peulpe », M. Rabehi a expliqué que « ce staff est là pour gérer les affaires courantes et veiller au parachèvement des projets lancés au service du citoyen ». 

Amir Hani 

 

Source : Dia Algerie

3 COMMENTS

  1. Les Algériens
    Imposent face au système Mafieux
    «Son Excellence le peuple»

    Aujourd’hui, les Algériens se soulèvent ensemble par millions D’Algériens sortis dans toutes les Wilaya D’Algérie, pour un seul objectif : faire partir ce système politique mafieux sanguinaire qui a ruiné le pays politiquement, économiquement et moralement. Car les valeurs des Algériens ont disparu avec ce système qui a mis en place une nouvelle façon de diriger, basée sur la violence et la corruption.
    MM. Bensalah et Belaiz et Bedoui sont tous les trois de purs produits du régime, et des proches de longue date d’Abdelaziz Bouteflika.
    Donc à ce gouvernement illégitime de Bedoui et de son président Marocain rejetée par la rue le peuple vous dit : DEGAGEZ ! Vous ne représentez que vous-même le peuple les plus de 25 Millions sortis dans toutes les Wilaya. C’est clair : dégagez car votre responsabilité est pleinement engagée vis-à-vis de vos provocations alors dans l’intérêt de la Nation DEGAGEZ le peuple refuse d’être gouverné par une Mafia
    Solennellement, nous demandons à Monsieur GAID Saleh Chef d’état-major de mettre en application article 7 et article 8 de façon à ce que le peuple Algérien retrouve sa souveraineté. Il en va de la stabilité du pays.
    La sortie de cette crise de transfert est non seulement nécessaire mais elle ne peut se faire que d’une seule façon. Nous voulons que cette Mafia réponde de ces agissements devant les instances compétentes telles que le tribunal Militaire.
    Je termine en parlant de l’ingérence de l’état Français et de ses alliés (notamment les Emirats Arabes Unis). Vous ne faites plus partie de notre histoire, laissez-nous, enfin écrire la nôtre comme bon nous semble.

    Merci, cordialement Dr Ismail Guellil

  2. CES MAIRES HMIR DOIVENT DEGAGER EN PREMIER ,ILS ONT CROQUER ET ONT FAIT LEUR LOIS.UNE ENQUETES SUR EUX ET LEURS PROCHES DOIT SE FAIRE LES MAIRES TOUTES TENDANCES C’EST LA BASE DE LA POURRITURE.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here