Hirak : forte mobilisation à Montréal pour demander la liberté pour les détenus

Algérie En 2019, l’Algérie a entamé un nouveau virage dans la marche de son histoire. Alors qu’Abdelaziz Bouteflika se préparait à briguer un nouveau mandat, les algériens se sont levés comme un seul Homme pour dire non au 5e mandat du Rais. C’est ainsi que naîtra le mouvement du Hirak.

Le mouvement du Hirak a mené une lutte de tous les instants pour non seulement réclamer le départ de Bouteflika et exiger par la même occasion le démantèlement d’un vieux système qui dirige l’Algérie depuis des décennies maintenant.

Le Hirak a par la suite perduré dans le temps même après l’élection victorieuse du président Abdelmadjid Tebboune. Ce dernier est considéré par les hirakistes comme une relique du système Bouteflika.

Lire cet article  Le constat du président algérien sur l'économie algérienne

Tebboune n’a aucune légitimité auprès des manifestants raison pour laquelle depuis 2019, on assiste à des marches hebdomadaires partout en Algérie pour demander un renouvellement total de toute la classe politique. Il y a quelques semaines, le gouvernement a pris la décision d’encadrer les différentes manifestations du Hirak.

La diaspora se mobilise pour le Hirak

Il fallait désormais obtenir auprès du ministère de l’Intérieur, une autorisation spéciale pour battre le pavé. De nombreux manifestants sont allés à l’encontre de cette décision ce qui a conduit à des heurts avec les forces de l’ordre.

Il y a eu de nombreuses arrestations et plusieurs militants du Hirak ont été envoyés en prison. Dans le même temps, d’autres acteurs de la société civile ont également eu des déboires avec la justice. La diaspora algérienne joue un grand rôle dans l’avènement d’une gouvernance plus vertueuse où les libertés individuelles sont respectées.

Lire cet article  La privatisation des banques va t-elle favoriser la relance de l'économie ?

C’est ainsi que ce dimanche 04 juillet, les algériens vivant au Canada ont pris d’assaut les rues de la ville pour réclamer la libération des membres du Hirak  et de tous les détenus politiques. Ce fut une marche pacifique pour dénoncer les dérives du pouvoir actuel. Les différents slogans du Hirak étaient entonnés et la marche a eu lieu sans aucun débordement.. “Le Hirak continue jusqu’à la réappropriation de notre indépendance confisquée” ce fut le mot d’ordre lancée sur les réseaux sociaux pour accompagner la marche.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS