in

IL PROGRAMME DES AUDIENCES ET DES VISITES SUR LE TERRAINLe Sénat sort de sa torpeur

IL PROGRAMME DES AUDIENCES ET DES VISITES SUR LE TERRAINLe Sénat sort de sa torpeurLes sénateurs peuvent sérieusement contribuer à désamorcer les crises qui secouent les différents secteurs

Avec le renforcement de ses prérogatives par la nouvelle Constitution, l’institution parlementaire a tout le poids et les moyens pour jouer pleinement son rôle.

Ils veulent se rendre utiles. Les membres du Conseil de la nation prennent l’initiative de suivre de près les secteurs d’activités. Suspendus à l’examen des projets de loi transmis par l’Assemblée populaire nationale, les sénateurs se retrouvent souvent en chômage technique. En attendant les nouveaux projets, les membres du Conseil de la nation ont trouvé de quoi s’occuper pour contribuer au suivi des programmes de développement. La commission de l’équipement et du développement local au sein de la chambre haute a convoqué aujourd’hui le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zalane à une réunion de travail. Selon le communiqué, il sera question de débattre des grands projets structurels dans le secteur des travaux publics et des transports. Sachant que de grands projets de développement sont en cours, les sénateurs vont faire le point avec le premier responsable du secteur sur l’état d’avancement de ces projets qui promettent d’apporter une valeur ajoutée à l’économie nationale. Le nouvel aéroport d’Alger, le nouveau port de Cherchell, les lignes ferroviaires, l’autoroute Est-Ouest sont autant de projets qui sont en cours de réalisation. Ces projets vont jouer un rôle important dans la relance de l’économie nationale.
Une autre commission composée de six sénateurs s’est déplacée dans la wilaya d’El-Bayadh pour faire un état des lieux sur le secteur de l’agriculture et le développement local dans les Hauts-Plateaux. Les représentants vont s’entretenir avec les agriculteurs et les éleveurs pour débattre de leurs problèmes et de leurs préoccupations afin de les transmettre aux pouvoirs publics. Ce genre d’initiatives peut réellement contribuer à régler plusieurs problèmes auxquels sont confrontés les agriculteurs et les éleveurs et à les encourager davantage à investir dans ce créneau. Les sénateurs peuvent sérieusement contribuer à désamorcer les crises qui secouent les différents secteurs en privilégiant le dialogue comme solution. Ces derniers sont dans leur rôle d’intermédiaire entre les citoyens et les pouvoirs publics. Ils sont censés multiplier ce genre d’initiatives et contribuer à la recherche de solutions aux différents problèmes qui secouent la société. La santé, l’Education nationale, l’enseignement supérieur sont autant de secteurs qui sont frappés par des grèves cycliques allant jusqu’à prendre en otage les étudiants et les patients. La première chambre du Parlement ne doit pas se contenter de l’adoption des projets de loi du gouvernement et des questions orales et l’organisation des journées parlementaires. Peu sollicité par rapport à l’Assemblée populaire nationale, le Sénat doit diversifier son champ d’activités pour rétablir sa crédibilité. Il y a lieu de rappeler que la suppression du Sénat a suscité un vrai débat politique, il y a juste quelques années, en le qualifiant d’institution «budgétivore». Avec le renforcement de ses prérogatives par la nouvelle Constitution, l’institution parlementaire est appelée à jouer pleinement son rôle. Par ailleurs, il y a lieu de souligner que la chambre haute du Parlement a tranché le cas de son représentant qui siégera au sein du Conseil constitutionnel. Selon le sénateur Bouamama, le choix a été porté sur le sénateur Reda Ousehalla. Ce dernier sera officiellement désigné lors d’une séance prévue au courant de cette semaine.

Source : lexpressiondz.com

lexpressiondz.com

What do you think?

Written by Metsoul Fekoune

Réduire les importations et les subventions, augmenter la production et les exportations… : Benmeradi évoque le titanesque chantier du gouvernement

LES LOCATAIRES-ACQUÉREURS SOLLICITENT LE MINISTRE POUR INTERVENIRGest-Immo, la grande arnaque!