IL TIENDRA UNE NOUVELLE SESSION DE SON COMITÉ CENTRAL CE MARDILe FLN se cherche une tête

0
IL TIENDRA UNE NOUVELLE SESSION DE SON COMITÉ CENTRAL CE MARDILe FLN se cherche une têtele siège du vieux parti

Le plus important ce n’est pas qui sera élu, mais c’est de pouvoir maintenir la place du FLN sur la scène politique et renforcer la cohésion des rangs, soutient Hocine Khaldoun.

Le parti majoritaire se cherche une tête. Une session du comité central se tiendra de nouveau ce mardi pour élire un secrétaire général. Après la session scandaleuse tenue mardi dernier et qui a été suspendue in extremis, les militants reviennent à la charge. En convoquant une session en l’espace d’une semaine, le parti majoritaire a-t-il scellé ses affaires pour ne pas refaire le spectacle du mardi dernier? Forcément pas, selon Hocine Khaldoune, qui est également candidat au poste de SG, les membres du bureau continuent à travailler pour arriver à un consensus autour de la personne qui sera élue au poste de secrétaire général. «Le plus important, ce n’est pas qui sera élu, mais c’est de pouvoir maintenir la place du FLN sur la scène politique et renforcer la cohésion des rangs», nous confie contacté par nos soins, ce responsable, qui assure que la direction est en train de faire des efforts pour éviter la reproduction du scénario de mardi dernier. Autrement dit, le FLN préprare le terrain pour aller directement mardi à l’élection d’un secrétaire général sans tracas. Il y a lieu de rappeler que mardi dernier le FLN s’est donné en spectacle au Centre international des congrès. La séance d’ouverture a été émaillée de quelques escarmouches entre les membres du CC, vu que certains se sont opposés au choix du membre désigné pour présider les travaux, en sa qualité de membre le plus âgé, tel que prévu dans les statuts du parti et la présence d’anciens visages du parti, voire des ministres «contestés par le peuple». En raison des confrontations éclatées entre les militants, le bureau s’est vu forcé d’interrompre les travaux laissant la session ouverte. Devant le nombre important des candidats au poste de secrétaire général, il sera difficile d’assurer un bon déroulement de la séance ce mardi. Au total 12 noms figurent sur la liste préliminaire des candidats au poste de SG, notamment Kharchi Ahmed, Djamel Benhamouda, Ali Seddiki, Mohamed Djellab, Saïd Bouhadja, Mustapha Mazouzi, Abdelhamid Si Afif, Said Bedaida, Mohamed Djemai, Aboul-Fadl Badji, Hocine Khaldoun et Fouad Sebouta. Ce dernier fait part d’un sérieux conflit entre les anciens caciques et la nouvelle génération.
«Ils ne veulent pas lâcher prise pour laisser la place aux jeunes. Ils pensent qu’ils sont éternels au FLN», déplore ce membre du bureau politique lequel hésite à maintenir ou pas sa candidature. Malgré le mouvement populaire qui demande le départ des anciennes figures et la remise du parti au musée, les caciques refusent de céder. Selon certaines sources, Bouhadja a de fortes chances de gérer le parti. Après l’échec cuisant de mardi dernier, le FLN sera de nouveau devant un véritable défi, celui de désigner un secrétaire général qui fait le consensus sans tracas.
D’après les membres du parti, la direction dispose d’un délai de 15 à 30 jours pour reprendre les travaux de la session consacrée à l’élection d’un nouveau secrétaire. En convoquant cette session maintenant, le FLN veut en finir avec la situation de vide qu’il traverse depuis quelques semaines. Au moment où des voix s’élèvent plaidant pour sa remise au musée, le FLN va-t-il pouvoir résister? Attendons pour voir!

Source : lexpressiondz.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here