ILS SOUTENAIENT LE TERRORISMEDeux individus arrêtés par l’ANP

0
ILS SOUTENAIENT LE TERRORISMEDeux individus arrêtés par l'ANPLes résidus du terrorisme traqués

À Oran, à l’instar du reste du pays, la lutte contre le terrorisme est implacable.

Deux individus viennent d’être arrêtés dans les wilayas d’Oran et de Mascara, militairement rattachées à la 2e Région militaire. Les deux mis en cause sont accusés d’apporter le soutien nécessaire au terrorisme. Une telle opération, rentrant dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, a été effective grâce à un détachement de l’Armée nationale populaire. L’intense activité militaire se fructifie très souvent par la mise hors d’état de nuire de ces petits groupuscules terroristes se formant un peu partout dans le pays. Deux éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés à Oran, par un détachement de l’Armée nationale populaire. Le début du mois en cours a été marqué par l’arrestation de deux éléments de soutien aux groupes terroristes, qui ont été arrêtés lundi dernier à Tlemcen par un détachement de l’Armée nationale populaire. À Skikda, dans la 5e Région militaire, une casemate contenant quatre bombes artisanales a été détruite contenant sept détonateurs et d’autres objets. À Oran, à l’instar du reste du pays, la lutte contre le terrorisme est implacable. Elle est menée aussi bien par l’Armée nationale populaire que par les policiers alors que les tenants du Code pénal mettent de l’avant toute la réglementation rentrant dans le cadre de la lutte, sans aucune indulgence, contre le phénomène transfrontalier, le terrorisme. Tout récemment, le juge d’instruction près le tribunal de Aïn El Türck, dans la corniche ouest d’El Bahia, a écroué 13 individus et mis sous contrôle judiciaire quatre autres. Les 17 mis en cause sont accusés d’activités terroristes dont l’apologie du terrorisme, constitution d’un groupe de terrorisme, atteinte à la sûreté d’Etat, appel à des actions terroristes et port d’arme et de munitions de guerre. Cette affaire a été déclenchée tout récemment par les éléments de la brigade mobile de la police judiciaire (Bmpj) de Aïn El Beïda dans le cadre d’un vaste front d’investigations portant sur la lutte contre le terrorisme.

Source : lexpressiondz.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here