Immigration : Des jeunes algériens veulent à tout prix rejoindre l’Europe

Algérie – Depuis quelques années maintenant, la zone de l’Afrique du Nord est devenue une des principales voies de transit vers l’Europe. La Libye, le Maroc, la Tunisie ou encore l’Algérie sont devenus les zones de départ pour de nombreux migrants , qui sont prêts à tenter le tout pour rejoindre l’Europe.

L’Espagne de par sa situation géographique avec les régions nord-africaines constitue la principale voie d’entrée en Europe pour de nombreux candidats à l’exil. D’après les chiffres émanant du ministère espagnol de l’Intérieur, à la date du 15 mai, ce sont environ 320 embarcations de fortune qui ont quitté les côtes maghrébines pour tenter de rallier la zone ibérique.

Cette traversée est vraiment périlleuse et le pourcentage de réussite est très faible. La mort peut survenir à tout moment et les plus chanceux arrivent malgré tout à rejoindre des zones espagnoles. On pense notamment à l’enclave de Melilla et de Ceuta. Parmi les candidats les plus nombreux à l’immigration clandestine, les algériens sont largement en tête.

Arrêter le cycle infernal de l’immigration clandestine et sauver les migrants

Les jeunes algériens, dépités par la situation économique de leur pays et par le manque de perspectives sont désemparés. Ils tombent facilement dans la fatalité et le désespoir s’installe.

Dès lors, ces jeunes n’ont plus qu’un seul projet en tête, fuir au plus vite l’Algérie pour aller tenter sa chance en Europe même si cela doit se faire au péril de leurs vies. Il ressort que se sont trois villes algériennes qui constituent les principaux points départs des candidats à l’exil. On peut citer les villes de Mostaganem d’Oran et d’Alger.

C’est à Mostaganem que l’on a enregistré le plus lourd bilan en ce qui concerne les morts dans la méditerranée. En effet, jusqu’au mois d’avril ce sont 61 jeunes migrants algériens qui ont pris le départ de Mostagaem et qui ne sont jamais arrivés à destination. Pourra-t-on continuer ainsi ? Il urge que les autorités enclenchent tous les mécanismes afin de permettre aux jeunes algériens de jouir d’opportunités variées dans leur pays.

Lire cet article  Taux de change : voici la situation du dinar ce vendredi 8 octobre

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS