Inauguration de l’aéroport d’Alger : le vœu de l’ancien Président Bouteflika n’a pas été exaucé

0

Inauguration de l’aéroport d’Alger : le vœu de l’ancien Président Bouteflika n’a pas été exaucé

DIA-29 avril 2019: L’aéroport d’Alger a été inauguré ce lundi sans l’ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Il était prévu qu’il inaugure en même temps cet aéroport et Jamaa Al Jazair, mais son état de santé ne lui avait pas permis ce privilège.
Dans un premier temps, il était prévu qu’il inaugure ces deux grandioses projets le mois de juillet dernier, soit le 5 juillet 2018. Puis cela a été reporté au mois de février, avant de reporter la cérémonie d’inauguration au mois de mars pour qu’elle coïncide avec la campagne électorale de l’ancien président pour le 5e mandat.
C’est ainsi que l’inauguration de l’aéroport a été reportée à maintes reprises de même que celle de Jamaa al Jazair.
Avec la démission du président Bouteflika, l’aéroport a été inauguré ce lundi par le ministre des transports alors que la Grande mosquée devrait être inaugurée incessamment. 
La nouvelle aérogare d’Alger: une réalisation d’envergure aux ambitions mondiales
La nouvelle aérogare de l’Aéroport international d’Alger Houari-Boumediene, ouverte lundi aux passagers, impose désormais l’Algérie en tant que carrefour d’échanges notamment entre l’Europe et l’Afrique. D’une capacité de 10 millions de passagers par an, cette immense infrastructure ultramoderne, contribuera, sans doute, à hisser Alger au rang de centre régional de trafic aérien.
La nouvelle infrastructure aéroportuaire a été conçue pour répondre à la croissance permanente du nombre des passagers à partir de la capitale.
Elle répond aussi aux exigences pour une meilleure organisation des dessertes et une amélioration de la qualité des services.
La nouvelle aérogare est placée au centre du Plan de développement de l’Aéroport international d’Alger, qui s’étale jusqu’à 2032. Ce plan, élaboré par la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires d’Alger (SGSIA) et validé par les autorités publiques en 2009, comprend également la réalisation d’une autre aérogare en 2028.
Dédiée aux vols à destination de l’Europe et l’Amérique, la nouvelle aérogare offre la possibilité aux compagnies aériennes de créer leur plate-forme de correspondances « Hub ».
L’aéroport actuel sera consacré aux pays du Golfe et l’aéroport national sera consacré aux vols de Hadj et Omra 
L’actuel aéroport international sera consacré, pour sa part, aux vols domestiques et ceux vers les pays du Golfe, alors que l’aéroport national sera réservé aux vols spéciaux pour le pèlerinage aux lieux saints de l’Islam (Hadj et Omra).
Quant à l’aérogare actuelle destiné au Hadj et Omra, elle sera détruite pour faire partie de l’assiette foncière qui accueillera, avec les terrains situés au Sud de l’aéroport, une autre aérogare, dont les travaux seront lancés en 2028.
Il a été décidé qu’Air Algérie soit la première compagnie aérienne à exploiter la nouvelle aérogare. La destination de ce premier vol sera Paris.
Conçue par un cabinet d’étude britannique, la nouvelle aérogare de l’Aéroport international d’Alger a été réalisée par la société chinoise China state construction engineering corporation (CSCEC). Son financement a été assuré par un crédit bancaire à hauteur de 62 milliards de dinars, ainsi que par des fonds propres de la SGSIA d’un montant de 14 milliards de dinars, soit un global de 76 milliards de dinars.
=Plus de 500 employés au service des passagers==
L’architecture de cette nouvelle infrastructure s’appuie sur des ouvertures vers l’extérieur avec un toit courbé. Erigée en cinq niveaux, l’aérogare répond aux normes d’efficacité énergétique et de préservation de l’environnement. Elle est dotée de réservoirs collecteurs pour récupérer l’eau de pluie, qui sera utilisée notamment pour l’arrosage, de puits de lumière pour diminuer la consommation électrique et des climatiseurs qui régulent la température à hauteur de 4 mètres seulement.
Construite sur une superficie de 200.000 m2, la nouvelle aérogare est dotée de 120 banques d’enregistrement, 12 tapis bagages, 54 ascenseurs, 37 escaliers mécaniques, 9 tapis roulants et 21 passerelles.
Elle comprend également 42 postes de stationnement pour avions, 2 postes stations pour gros-porteurs comme le A380 et 16 groupes électrogènes, qui se déclenchent automatiquement en cas de coupure d’électricité.
Des dizaines de locaux commerciaux et de services, un grand carrousel sophistiqué de tri de bagages, outre un parking de 4.200 places avec un système de paiement par caisse automatique.
A la faveur des équipements et systèmes « performants » utilisés dans cette aérogare, la durée de traitement des passagers et de leurs bagages sera « sensiblement » réduite.
D’ailleurs, la SGSIA avait acquis six scanners détecteurs d’explosifs de nouvelle génération, d’une capacité de 1.800 bagages/heure pour chaque scanner.
En outre, la nouvelle aérogare est dotée de détecteurs de radioactivité, une nouveauté pour une infrastructure aéroportuaire algérienne.
Cette aérogare fonctionne avec un effectif global de 500 employés. La SGSIA avait organisé en 2018 presque une centaine de formations spécialisées sur site, dans les différents domaines d’intervention, afin d’assurer un service de « haute qualité ».
A ce propos, l’ouverture de la nouvelle aérogare est marquée par l’introduction du métier d’accompagnateur, qui prendra en charge le passager dès son arrivée à l’aéroport jusqu’à l’embarquement.
Parallèlement à la mise en service de la nouvelle aérogare, l’exploitation commerciale des dessertes par train de la gare d’Agha vers l’aéroport international d’Alger, via Bab Ezzouar, a également débuté lundi.
La fréquence des trains de la nouvelle ligne est programmée pour un aller-retour chaque heure à partir de 5h00 jusqu’à 21h00.
Concernant le prix du trajet, il est fixé à 80 DA par adulte et 40 DA pour le tarif enfant, a -t-on fait savoir, ajoutant que des abonnements sont également proposés, offrant des réductions allant à 50%.
En sus, une nouvelle tour de contrôle et un hôtel de 400 chambres à proximité de l’aéroport seront également mis en service.
Amir Hani 
Inauguration de l’aéroport d’Alger : le vœu de l’ancien Président Bouteflika n’a pas été exaucé Inauguration de l’aéroport d’Alger : le vœu de l’ancien Président Bouteflika n’a pas été exaucé

 

Source : Dia Algerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here