Incendie de forêt à Khenchela, tout un peuple se mobilise

Algérie – Depuis quelques semaines maintenant, la Wilaya de Khenchela est confrontée à l’une des pires catastrophes naturelles de son histoire. En effet, cette zone qui est réputée pour être le poumon vert de l’Algérie est en proie à de vastes incendies qui sont entrain de détruire des milliers d’hectares de forêt. Pour gérer cette situation exceptionnelle, les premières autorités ont mobilisé des moyens conséquents, mais force est de constater que sur le terrain l’ampleur de la tâche est titanesque.

Éléments de la Protection Civile, gardes forestiers, gendarmerie, personnels des forces armées nationales, tous sont mobilisés depuis une semaine pour circonscrire les départs d’incendie qui détruisent le couvert végétal de la Wilaya de Khenchela.

Des habitants venus des quatre coins de la région se sont également mobilisés pour venir sauver un héritage immatériel légué par les ancêtres. Une véritable chaîne de solidarité s’est mise en place pour prêter main-forte à la Protection Civile, à la Garde forestière, à l’armée. Chacun avec le peu de moyens dont il dispose participe à freiner la propagation des incendies.

La colère des bénévoles face au drame de Khenchela

De nombreux bénévoles ont eu à risquer leurs vies pour sauver des arbres centenaires, des vergers et des zones boisées inestimables qui sont indispensables à la vie des résidents de la Wilaya. Plusieurs personnes ont suspendu leurs activités pour venir mener la lutte contre les flammes. Sur place, le combat est très difficile surtout avec des moyens rudimentaires.

Certains assistent impuissant au déferlement des flammes sur des hectares. La colère et l’amertume sont perceptibles sur les visages.Pour de nombreux bénévoles sur place , on aurait pu éviter ou minimiser la tragédie qui se joue présentement si les plus hautes autorités avaient anticipé les choses.Ce qui fait le plus mal, est que ce feu on pouvait facilement le maîtriser mais nous n’avons pas d’électricité. Nous sommes en 2021 et on ne nous a toujours pas branchés au réseau. Si on avait le courant électrique, on aurait pompé à partir de nos bassins et on aurait sauvé l’essentiel. Pas de courant électrique, nous sommes restés à regarder des années d’efforts partir en fumée. L’essentiel est que nous avons eu la vie sauve” s’est exprimé un bénévole désabusé par la situation 

Lire cet article  Les grandes annonces du Premier ministre concernant l'économie

“Ce que je peux vous dire, cest que les autorités ont été absentes sur toute la ligne. La Protection civile est venue mais sans moyens, ils ne pouvaient rien faire que regarder le feu se propager. La responsabilité, je la fais porter aux responsables à Alger” a déclaré un bénévole qui est sur le front depuis plusieurs jours maintenant. Main dans la main les habitants continuent de s’organiser pour sauver ce qui peut l’être. 

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS