Incendies de forêt : l’Algérie soupçonne le Maroc

Algérie – Le pays continue d’être secoué par une série d’incendies qui a fait de nombreux ravages depuis plusieurs jours maintenant. Les secours sur place mènent une lutte héroïque afin de circonscrire les flammes et éviter qu’elles continuent leur propagation. L’État a mobilisé d’immenses moyens afin de faire face à cette catastrophe naturelle. Le Maroc est également touché depuis peu par ces incendies alors que le royaume chérifien avait proposé son aide à son grand rival de voisin.

Les deux pays entretiennent une rivalité féroce depuis des décennies. L’un des dossiers qui cristallisent les tensions est sans nul doute celui du front polisario. Alors que Rabat ne souhaite pas entendre parler des velléités du mouvement, Alger n’a jamais caché son intention de supporter les leaders du front polisario.

Le Maroc de son côté ne rate pas une occasion pour soutenir toute forme d’autodétermination en Kabylie et se montrer favorable à un séparatisme dans cette zone de l’Algérie.

C’est dans ce climat très tendu que les dirigeants des deux pays se regardent fréquemment en chien de faïence tout chose qui nuit à une éventuelle normalisation des relations. Ce mercredi 18 août, au cours d’une réunion spéciale du Haut conseil de sécurité, le président de la République Abdelmadjid Tebboune a décidé de revoir ses relations avec le Maroc.

“Les actes hostiles incessants perpétrés par le Maroc contre l’Algérie(…)”

Selon des sources concordantes à la présidence algérienne, Rabat est soupçonné d’être impliqué dans les départs d’incendies qui ont durement ébranlé le nord de l’Algérie.. “Les actes hostiles incessants perpétrés par le Maroc contre l’Algérie ont nécessité la révision des relations entre les deux pays et l’intensification des contrôles sécuritaires aux frontières ouest” Peut-on lire dans le communiqué.

Depuis l’avènement de cette tragédie, le président Tebboune a eu à affirmer que les incendies étaient d’origine criminelle ce qui a eu à alimenter le climat de suspicion. Rabat est donc dans la ligne des dirigeants cela risque d’exacerber le climat qui est déjà froid entre les deux capitales.

Lire cet article  la France décide de réclamer le respect de sa souveraineté par l’Algérie

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS