Industries de réseau : un appel à revoir le système de tarification et à impliquer les investisseurs privés

+ RECENTS

Abonnez-vous à notre chaine youtube

ALGER – Les participants aux ateliers organisés dans le cadre du colloque du Conseil national économique, social et environnemental sur “Les nouvelles dynamiques des industries de réseaux” ont recommandé une révision du système de tarification et l’ouverture de certaines zones aux investisseurs privés.

Les activités des cinq ateliers sur les réseaux d’électricité, de gaz, d’eau, de transport et de télécommunications ont été animés par des experts et des représentants de divers ministères et institutions publiques et privées actifs dans ces secteurs, Ainsi, les participants à ces ateliers consacrés au réseau gazier ont élaboré plusieurs recommandations au premier rang desquelles figure l’inclusion des investisseurs privés, l’octroi de concessions de longue durée et la révision de la loi de 2002 relative à la gestion des réseaux de distribution de gaz.

Les participants recommandent des révisions dans certains secteurs
A leur tour, les participants à l’atelier des institutions du réseau d’eau ont recommandé une révision du système de tarification et des subventions destinées aux classes sociales défavorisées, Dans le secteur des transports, les recommandations ont porté sur l’encouragement des investissements privés, notamment à travers des partenariats public-privé, dans les domaines de l’exploitation, de la mise en œuvre, de la maintenance, de la diversification des opérations de financement des installations et de l’intégration de l’ingénierie dans les programmes de développement, Parmi les recommandations les plus importantes émises par les activateurs des ateliers des institutions des réseaux de télécommunications, figure l’implantation de start-up locales dans des domaines porteurs (vente via Internet) et d’encourager la transition vers un fournisseur alternatif de solutions technologiques.

Jacques persobois fait une présentation aux participants et touche aux schémas tarifaires
Les participants à l’atelier pour les établissements du réseau électrique, dont la plupart sont des cadres dans Sonelgaz, ils ont suggéré d’arriver au coût réel du kilowattheure, en tenant compte du retour sur investissement imposé par le propriétaire, Au cours de la matinée, Jacques Persobois Professeur à l’Université de Montpellier et Directeur du Centre de recherche en droit économique et de l’énergie, a fait une présentation sur « Le financement et la maîtrise des réseaux électriques », au cours de laquelle il a abordé les différents schémas tarifaires, M. Persobois a estimé qu’il était logique que les consommateurs supportent le financement du développement du réseau, étant donné que le réseau représentait « un tiers du prix de référence des services ».

En réponse à cette intervention, le président du Conseil national économique, social et environnemental, Rida Ter, a expliqué que continuer à financer ces projets par l’intermédiaire des contribuables, c’est recourir aux ressources du trésor, tandis que l’implication des usagers implique l’implication du dernier bénéficiaire du service. en financement, qui comprend le rééquilibrage des tarifs dans diverses industries (eau, transport, gaz et électricité).

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES PLUS LUS

NE MANQUEZ PAS !