ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE ANTICIPÉE EN TUNISIE Plusieurs candidats ont déposé leurs dossiers

0
Source :

Le dépôt des candidatures pour l’élection présidentielle anticipée en Tunisie a démarré vendredi et se poursuivra jusqu’au 9 août au siège de l’Instance indépendante chargée des élections (Isie) à Tunis. La date du premier tour du scrutin présidentiel est fixée au 15 septembre 2019 à l’intérieur du pays et les 13, 14 et 15 septembre à l’étranger. Ce matin, 8 candidats ont déposé leur candidatures, dont l’homme d’affaires et magnat des médias, Nabil Karoui, qui se présente comme le candidat des plus démunis et qui a été récemment inculpé pour blanchiment  d’argent.

En effet, d’après le calendrier électoral pour le premier tour de l’élection présidentielle anticipée, les résultats préliminaires sont prévus le 17 septembre au plus tard, tandis que les résultats définitifs doivent être proclamés par l’ISIE après la fin des recours dans un délai ne dépassant pas le 21 octobre 2019, soit trois jours seulement avant la fin de la période de la présidence par intérim fixée par la Constitution à 90 jours au plus.

Lire aussi  La France réclame une plus grande implication de l’Otan

M. Karoui est aujourd’hui un adversaire de taille pour le Premier ministre, Youssef Chahed, qui n’a pas encore annoncé sa candidature, bien que son parti Tahya Tounes ait affirmé mercredi qu’il sera candidat. Ancien opposant à l’ancien président déchu, Zine el Abidine Ben Ali, Mohamed Abbou, actuellement chef de file du Courant démocrate, “Tayyar”, issu du parti de l’ancien président, Moncef Marzouki, a aussi déposé hier sa candidature pour la présidentielle. Abir Moussi, seule femme ayant annoncé jusqu’à ce jour ses intentions pour la présidentielle, a déposé également sa candidature.

Le président de l’ISIE, Nabil Baffoun avait précisé que dans le cas où aucun des candidats n’obtiendrait la majorité absolue des voix lors du premier tour, un deuxième tour sera organisé dans les deux semaines suivant  l’annonce des résultats définitifs du premier tour. Mais de son côté, Farouk Bouasker, vice-président de l’ISIE a laissé entendre, que l’Instance prévoit un dépassement de 47 jours supplémentaires, au cas où le recours à un deuxième tour s’impose.

Lire aussi  Le hirak fait parler l’Europe

De ce fait, les résultats définitifs du deuxième tour seront proclamés le 9 décembre 2019. Il a fait observer dans ce sens, que les articles 84, 85 et 86 stipulent que les délais maximum de la présidence intérimaire expirent après 90 jours, à savoir le 24 octobre 2019, à compter le l’investiture de Mohamed Ennaceur et sa prestation de serment devant le parlement, le 25 juillet dernier.
APS 

Source :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici